Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liège : enregistrée et diffusée depuis l’église du Saint-Sacrement en direct ce matin du 28 février 2021 à 10h, la messe traditionnelle (missel de 1962) du 2e dimanche du carême

IMPRIMER

Célébrant : Abbé M.-A Dor, Recteur

Chants grégoriens : propre de la messe « Reminiscere »; Kyriale de la messe XVII (XIVe s.); Credo III (XVIIe s.);

Orgue : Patrick Wilwerth

Pour suivre la messe, cliquez ici : https://youtu.be/v5fZcueXs1Y

La thématique de ce dimanche

Transfiguration-fra-angelico-1.jpgDans la marche d’Israël à travers le désert, la halte après de la montagne du Sinaï, où Dieu se révèle à Moïse et lui confie la Loi pour son peuple, est la plus importante. Dans la marche du Christ vers sa Passion, la Transfiguration sur la montagne marque aussi un tournant décisif : elle est une promesse de sa résurrection glorieuse. Dans la marche de l’Eglise vers son salut, le rappel de la Transfiguration nous annonce, comme aux apôtres,  les apparitions du Christ ressuscité et son retour glorieux à la fin de ce monde. Pour nous y préparer, nous avons toujours le Décalogue, mais aussi la loi nouvelle du Sermon sur la Montagne, et surtout la présence lumineuse du Seigneur en personne. Cette messe reprend les principaux textes des offices des Quatre-Temps de cette semaine, spécialement de la veillée, qui, jadis, se célébrait dans la nuit du samedi au dimanche.

Dans l’épitre de saint Paul aux Thessaloniciens, saint Paul nous rappelle les exigences de la vocation chrétienne à la sainteté, et d’abord la pureté, sans laquelle nous ne pouvons voir Dieu.

Le graduel provient du psaume 24 : « Les angoisses de mon cœur se sont multipliées ; soustrayez-moi à mes afflictions. Voyez mes humiliations et mes peines, et pardonnez-moi mes fautes. »

Le trait est emprunté au psaume 105, qui est un bel hymne d’action de grâces : « Qui racontera les prodiges du Seigneur, et qui publiera sa louange tout entière ? Bienheureux ceux qui gardent la justice, et qui, en toute circonstance, accomplissent ce qui est droit. Souvenez-vous de nous, Seigneur, en favorisant votre peuple ; visitez-nous par votre salut. »

L’Evangile est extrait du chapitre 17 selon saint Matthieu, consacré au récit de la Transfiguration : « Moïse jeûna quarante jours, Elie également, Jésus lui-même accomplit un jeûne de cette durée. Par Moïse, c’est la Loi qui est représentée ; par Elie se sont les prophètes ; par le Seigneur, l’Evangile. C’est pourquoi, tous trois apparaissent sur la montagne où Jésus se montre à ses disciples, le visage et les vêtements resplendissant de gloire. Il apparait entre Moïse et Élie, comme si l’Évangile recevait le témoignage de la Loi et des prophètes » (St. Augustin).

Cette messe présente, dans sa composition actuelle, trois ordres de pensées : un De profundis ému (depuis l’Introït jusqu’à l’oraison), une voix d’en haut qui appelle vers les hauteurs (Épître et Évangile) et une suite joyeuse (Offertoire et Communion).

Pour regarder toutes les vidéos de messes ou autres événements organisés à l’église du Saint-Sacrement, cliquez sur ce lien:

https://youtube.com/channel/UCEUYps3ebyPUPP2BnnEO6iw

JPSC

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel