Mercredi saint : l'hymne de Cassienne de Constantinople (31/03/2021)

Lire ici la notice consacrée à Cassienne de Constantinople

Percevant Ta divinité, ô Seigneur, une femme aux nombreux péchés,

décida de devenir porteuse de myrrhe ;

en larmes elle T'apporta les huiles parfumées

anticipant ta sépulture. Criant :

"Malheur à moi ! car la nuit est pour moi une frénésie de luxure,

un amour sombre et sans lune de péché.

Reçois le flot de mes larmes,

Toi qui rassembles les eaux des océans dans les nuages.

Penche-Toi sur les soupirs de mon cœur,

Toi qui courbes les cieux dans Ton ineffable incarnation.

J'embrasserai Tes pieds immaculés

et les essuierai avec les cheveux de ma tête ;

ces pieds dont Ève entendit le son au crépuscule au paradis

et qui se cacha par crainte.

Qui peut compter la multitude de mes péchés,

et les abîmes de Ton jugement, ô Sauveur de mon âme ?

N'ignore pas Ta servante,

ô Toi dont la miséricorde est infinie."

08:37 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer |