Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La Sainte Face de Manoppello : une nouvelle incomparable de la Résurrection

IMPRIMER

De Catholic News Agency (via Smart Reading Press) :

«La Sainte Face de Manoppello transmet une “nouvelle incomparable” de la résurrection»

La Sainte Face

Mgr Georg Gänswein, secrétaire personnel de Benoît XVI, lors d’une prédication au sanctuaire de la Sainte Face à Manoppello (dans les Abruzzes, au sud de l’Italie) le 17 janvier, a déclaré que l’image connue sous le nom de «Sainte Face de Manoppello» transmettait «l’incomparable nouvelle» de la résurrection du Christ. Il a rappelé que le 1er septembre 2006, Benoît XVI fut le premier pape depuis plus de 400 ans à vénérer l’image, située dans une église qui fait partie d’un monastère capucin : ce jour-là, «le pape Benoît XVI a rendu à l’Église et au monde entier le “visage humain de Dieu”. Il est venu tout seul et non pas dans l’entourage de ses conseillers ou des chanoines de Saint-Pierre. Et il est venu timidement et avec réserve, comme c’est son habitude, et seulement pour la contemplation et la prière». Lors d’un discours, Benoît XVI avait déjà évoqué le sanctuaire comme «un lieu où nous pouvons méditer sur le mystère de l’amour divin, en contemplant l’image de la Sainte Face». Mgr Gänswein a clairement indiqué que lui-même croyait en l’authenticité de la relique.

Dans son sermon, Mgr Gänswein a rappelé qu’en 1208, «le pape Innocent III a porté cette véritable image du Seigneur, que nous voyons et vénérons ici au-dessus du maître-autel, aussi humblement qu’un moine mendiant de l’ancienne basilique Saint-Pierre de Rome aux malades de la capitale, ainsi qu’aux pèlerins malades de toute l’Europe, à l’hôpital du Saint-Esprit tout proche. Le pape le plus puissant et le plus conscient de son pouvoir au Moyen Âge a apporté l’archétype du Dieu miséricordieux pieds nus aux malades et aux mourants. Avant cela, cette précieuse icône du voile était restée longtemps cachée. Avec cette étape, l’image est apparue au grand jour et a été connue publiquement pour la première fois dans toute l’Église catholique universelle».

Observant que, dans le calendrier liturgique, le dimanche où il prêchait est connu sous le nom de «dimanche Omnis terra», il a déclaré qu’il était important de se rappeler, alors que le coronavirus fait des victimes dans le monde entier, qu’Innocent III a apporté l’image aux malades et aux pauvres, «car le monde entier est soudainement menacé par un virus invisible, tous les continents, toutes les couleurs de peau, les nations et les religions – vraiment tous les peuples de cette terre, jeunes et vieux. Le monde entier craint soudain la maladie et la mort ensemble, de la Terre de Feu à Vladivostok. C’était donc pour moi un devoir sacré ainsi qu’une grande joie de venir aujourd’hui, malgré tous les obstacles liés aux coronavirus, de Rome à Manoppello, où, à l’heure actuelle, aucun pèlerin ne peut venir à cause de la pandémie. Il fallait que je vienne apporter la Sainte Face, au moins par le biais des images animées de la télévision, au plus grand nombre possible de personnes malades et seules».

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel