Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

414 changements officiels de genre en Belgique durant l'année 2020

IMPRIMER

De la RTBF via une synthèse de presse de gènéthique.org :

Belgique : 414 changements officiels de genre en 2020

4 mai 2021

En 2020, 414 demandes de changement de genre ont été enregistrées en Belgique. Ces demandes émanent de façon équivalente d’hommes ou de femmes. En revanche, les hommes demandent un changement à l’âge de 27 ans en moyenne, quand c’est dix ans plus tard pour les femmes. 63% des demandes ont été recensées en Flandre, 26% en Wallonie et 7% à Bruxelles. La Flandre représente 58% de la population.

Un chiffre en hausse

En Belgique, depuis le 1er janvier 2018, la « loi transgenre » autorise un changement officiel de genre en dehors de toute procédure médicale. Après 742 demandes en 2018, le nombre de démarches oscille entre 400 et 500 en 2019 et 2020. En 2017, 110 changements de genre avaient été enregistrés.

Vers une modification de la loi ?

Sarah Schlitz, secrétaire d’État à l’égalité des genres, a annoncé avoir élaboré une proposition de loi avec le ministre de la Justice, afin « de garantir le plein respect des droits des personnes de genre fluide ». Cette modification de la loi qui devrait intervenir « avant l’été » pourrait rendre possible le fait de modifier l’enregistrement plusieurs fois.

Source : RTBF, Belga (03/05/2021)

Commentaires

  • Le progressisme en est au point de s'autodétruire.
    Imaginons qu'avant les élections des centaines d'hommes se déclarent femmes, se font élire, puis se redéclarent hommes. Qu'en serait-il du respect des normes de parité qui ont été promues par des militants ?
    Quelle diversité peut-il y avoir si les composants de la diversité revendiquée ne sont pas stables ?
    Autre question aux maniaques de la fluidité : un Blanc devrait-il pouvoir se déclarer Noir (et vice-versa) ? Et le nombre de conversions possibles serait-il également illimité ?
    Et encore une dernière pour la route : faut-il le moins du monde s’émouvoir du sort de ceux qui risquent l’égorgement (ou autres traitements raffinés) pour un changement de religion ? Ou est-il justifié d’être assigné à une foi davantage qu’à une identité sexuelle ?

  • La genèse frelatée que l' homme cherche à (ré) écrire sous l'inspiration du Menteur passera! La désillusion risque d'être douloureuse tant le délire est profond.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel