Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La mort apaisée d'un grand savant

IMPRIMER

D'Agnès Pinard Legry sur Aleteia.org :

La bouleversante sérénité d’Axel Kahn face à la mort

6/7/2021

Médecin et généticien, Axel Kahn est mort des suites d’un cancer à l’âge de 76 ans, a annoncé ce mardi 6 juillet la Ligue nationale contre le cancer dont il a été le président. Agnostique, il n'aura cessé de nourrir jusqu'au seuil de la mort une profonde réflexion sur la vie.

Axel Kahn en avait lui-même fait l’annonce il y a quelques semaines. Avec sérénité et apaisement. « Jusqu’en avril, je planifiais les années civiles ; puis des saisons. Ce furent bientôt plutôt les semaines. Ce ne sont plus désormais que les aubes naissantes que je verrai, émerveillé, bleuir. Cela en vaut pourtant toujours la peine », avait tweeté le médecin et généticien Axel Kahn le 29 mai dernier. Il s’est finalement éteint à l’âge de 76 ans d’un cancer, a annoncé ce mardi 6 juillet la Ligue nationale contre le cancer dont il a été le président jusqu’en juin 2019.

De sa mort, Axel Kahn, agnostique (il ne croyait pas à la vie après la mort, ndlr), n’a cessé d’en parler avec calme, sans l’ombre d’une angoisse. « Selon moi, limiter la vie au désir de ne pas mourir est absurde. J’ai par exemple souvent écris que lorsque je ne marcherai plus, je serai mort. Il y aura un petit décalage puisque je ne marche plus, mais il sera bref », écrivait-il dans un message d’adieu publié le 21 mai sur sa page Facebook intitulé « Au bout du chemin ». « Alors, des pensées belles m’assaillent, celles de mes amours, de mes enfants, des miens, de mes amis, des fleurs et des levers de soleil cristallins. Alors, épuisé, je suis bien ». Un texte qu’il conclut ainsi : « Alors, souriant et apaisé, je vous dis au revoir, amis ».

Apprendre à vivre à proximité de la mort est un superbe défi.

Sachant son échéance proche, il n’en a pas pour autant arrêté de partager les joies simples et essentielles de la vie. Pour la fête des pères, dimanche 20 juin, Axel Kahn, a ainsi partagé sur Twitter : « Que mes enfants me souhaitent « bonne fête papa » donne tout son sel à la vie ».

xel Kahn est revenu une dernière fois sur la mort lors de son passage dans l’émission « La grande librairie » le 23 juin. « Je suis d’une totale impavidité par rapport à la mort. Elle m’indiffère totalement. D’ailleurs en gros, elle n’existe pas. Ce qui existe c’est la vie qui s’interrompt. Mais la mort, en tant que telle, pour un agnostique comme moi, ce n’est pas plus que la fin de la vie ». Une vie riche, qu’il aura veillé à vivre à bras le corps et qui aura témoigné jusqu’au bout, à l’approche de la mort, d’une sérénité étonnante.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel