Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand la place et le rôle des prêtres font débat dans l'Eglise...

IMPRIMER

Jean-Pierre Snyers réagit à un article publié par Bosco d'Otreppe sur la Libre de ce lundi 27 mars :

En marge de l'article sur le rôle des prêtres dans l'Eglise que l'on peut trouver dans la Libre du 27 mars,  permettez-moi quelques propos... Que penserait-on d'un député du PS qui souscrirait aux idées du MR? Face à cette contradiction, nul doute que le président socialiste ne tarderait pas à lui donner son C4, tout en spécifiant qu'il n'est plus à sa place au sein de son parti. Rien de plus normal. De même que penser des prêtres et des laïcs qui, tout en se disant "catholiques", prônent une Eglise qui renie la morale, les dogmes et les sacrements du catholicisme?  La cohérence et l'honnêteté voudraient qu'ils admettent qu'ils se sont trompés d'Eglise et qu'une autre les attend. Laquelle? Le protestantisme libéral.  Là au moins, ils seront à l'aise. Plus besoin de croire aux dogmes et aux sacrements, ni même au Credo, mariage des personnes du même sexe, femmes à "l'autel"; bref, tout ce dont ils rêvent est déjà présent dans cette dénomination "chrétienne" au laxisme aussi improductif que dévastateur. Alors quoi? Serait-ce seulement le lien financier qui les retient encore cette Eglise qu'ils trahissent?  De grâce, messieurs les schismatiques, ne trompez plus les humbles fidèles: ceux qui attendent que vous leur annonciez avec fidélité la foi bi-millénaire du christianisme et non vos élucubrations qui ne font que semer la zizanie et la confusion.

Commentaires

  • Merci pour votre analyse très juste de la situation. Que ce soit dans les partis ou une entreprise le C4 aurait déjà été notifié ! Il est facile de "détruire" la maison tout en restant payé ! Cherchez la cohérence ! l'Eglise est malheureusement détruite de l'intérieur !

  • Tout à fait d'accord avec vous ! Nous vivons dans une Eglise en pleine crise et perte d'identité catholique...Attendez le grand Synode des synodes et -, avec le peu de spiritualité et le vent des valeurs démocratiques (? ) . Il y a tout lieu de craindre le grand chambardement de notre Eglise Catholique.

    Prions pour que les quelques séminaristes qui se préparent à recevoir le sacerdoce acquièrent les bases d'une vie spirituelle intense et se soucient de rester fidèles à la Doctrine Catholique et à la Foi dans la Présence réelle de Jésus - Eucharistie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel