Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Face à la crise démographique, des Etats Généraux de la Natalité

IMPRIMER

De Vatican News :

François ouvrira les États Généraux de la Natalité

Le Pape se rendra le 14 mai à l'Auditorium della Conciliazione à Rome pour ouvrir une réunion consacrée à la crise démographique en Italie et dans le monde, convoquée par le président du Forum italien des associations familiales Gigi De Palo.

La Covid n'a fait qu'aggraver une tendance déjà en chute libre. L'Italie ne fait pas plus d'enfants, le pays est vieillissant et dépeuplé et les politiques de soutien ont peu d'impact. La crise démographique est une question brûlante qui touche de nombreuses nations. Dans dix jours, le 14 mai à Rome, elle fera l'objet d'une analyse et d'un débat à un niveau institutionnel élevé, avec une contribution d'ouverture exceptionnelle, apportée en personne par le Pape.

Repartir d'une nouvelle naissance

François, selon le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, Matteo Bruni, sera à 9h30 à l'Auditorium della Conciliazione, à quelques centaines de mètres du Vatican, pour les États-Généraux de la Natalité, où il discutera du «destin démographique de l'Italie et du monde». L'initiative en ligne, promue par le président du Forum italien des associations familiales, Gigi De Palo, traite d'un thème «rendu encore plus actuel - peut-on lire dans un communiqué - par les effets dramatiques de la pandémie, qui fait tomber plus d'un million de familles dans la pauvreté». L'objectif central de la rencontre est donc de «lancer un appel à la coresponsabilité pour remettre le pays en mouvement, en commençant par de nouvelles naissances».

Parmi les intervenants, la ministre italienne de la Famille, Elena Bonetti, le ministre italien de l'Éducation, Patrizio Bianchi, et le président de la région Latium, Nicola Zingaretti. Ensuite, le président de l'Istat, l’institut italien des statistiques, Gian Carlo Blangiardo, présentera des données et des projections inédites sur le taux de natalité en Italie dans les prochaines décennies. Il y aura également trois tables thématiques : une consacrée au monde des affaires, une aux banques et aux compagnies d'assurance, une au monde des médias, du sport et du divertissement. Parmi les invités figurent également le joueur de football de la Lazio, Ciro Immobile, sa femme Jessica et l'actrice Anna Foglietta.

Effondrement et nouvelles opportunités

Dans cet hiver démographique, l'Italie en particulier, indique la déclaration, est depuis plus d'une décennie «un pays de plus en plus âgé et de moins en moins peuplé, affecté par des carences structurelles et législatives au niveau fiscal, économique et social qui se reflètent dans l'effondrement des naissances». Un scénario que l'on veut inverser sur la lancée, dit-on, de «l'opportunité incontournable» du Plan national de relance et de résilience (PNRR), livré par le gouvernement italien à l'Union européenne.

... cela n'empêche pourtant pas le Vatican d'entretenir des liens troublants avec l'industrie de la contraception : http://www.benoit-et-moi.fr/2020/2021/05/01/contraception-avortement-big-pharma-les-liaisons-dangereuses-du-vatican/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel