Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les dissidents cubains ne sont pas les bienvenus sous les fenêtres du pape

IMPRIMER

Lu ICI :

Le pape François n'écoute pas le cri des dissidents cubains, la place Saint-Pierre reste fermée pour eux

dimanche 24 octobre 2021

Cité du Vatican - « Liberté, liberté, liberté ». Cette fois, le Pape n'a pas voulu écouter ce cri désespéré, accompagné de l'agitation du drapeau cubain, blanc-rouge-bleu de quelques centaines de dissidents cubains qui sont arrivés ce matin à Rome de différentes parties du monde pour pouvoir manifester pacifiquement devant la fenêtre du palais apostolique, sur la place du Vatican, pendant que François récitait l'habituel Angélus dominical.

Les Cubains - étrangement - n'ont pas pu accéder à la place et ont été arrêtés par la police qui ne leur a pas permis d'entrer dans l'hémicycle berninien comme beaucoup d'autres groupes : plusieurs paroisses, un grand groupe de marathoniens, un comité de citoyens péruviens, des séminaristes et étudiants qui ont également été accueillis par le Pape François à la fin de la prière. Seuls les Cubains étaient ostensiblement ignorés même s'il était impossible de ne pas remarquer leur présence car dans via della Conciliazione, enveloppés dans le drapeau cubain, ils criaient à tue-tête et à plusieurs reprises le mot tant désiré : liberté.

La présence des Cubains à Rome a fait la lumière sur la main dure du gouvernement cubain contre les « opposants au régime » - Les manifestants ont évoqué plusieurs procès éclairs et approximatifs, et l'interdiction faite aux citoyens de manifester.

L'objectif pacifique de cette manifestation était d'amener le Pape à dire un mot sur la situation à Cuba, demandant la libération des prisonniers politiques ou dénonçant la torture au centre des rapports de diverses organisations humanitaires.

L'interdiction d'accès à la place du Vatican a immédiatement déclenché un tam tam de déception et de critiques du pape sur les réseaux sociaux, notoirement proche du régime castriste.

En juin dernier, le pape François avait invoqué la paix, le dialogue, la solidarité à l'Angélus, en demandant l'intercession de la Virgen de la Caridad del Cobre, patronne de Cuba. , baisse des prix et interruption des heures d'interdiction.

Depuis des mois à Cuba, il y a des actes de violence dans les principales villes, dont la capitale La Havane. Partant de la petite ville de San Antonio de Los Banos puis étendues à vingt-cinq autres communes, les manifestations de la population ont fait ressortir le mécontentement généré par la crise économique, aggravé également par le manque de tourisme, et celui de santé dû à la pandémie de Covid qui a des failles dans le système de santé local ont été mis en évidence. Depuis, des rapports d'arrestations et de répressions sont à l'ordre du jour.

https://www.ilmessaggero.it/vaticano/cuba_castro_vaticano_papa_francesco_usa_biden_protesta_angelus_dissidenti-6278020.html

Commentaires

  • Voilà qui commence à passer les bornes.
    A quoi jouent ces autorités vaticanes ?

  • "Pourquoi est-ce que tu le demandes, puisque tu le sais bien!" avait répondu Nathalie à mon papa qui lui demandait qui avait cueilli les fleurs des fraisiers...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel