Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vexilla Regis prodeunt

IMPRIMER

Le Vexilla Regis est l’hymne du temps de la Passion et des fêtes de la Sainte Croix. Son texte (comme celui du Pange lingua du Vendredi Saint) fut composé par l’hymnographe saint Venance Fortunant au VIème siècle, à l’occasion de la réception solennelle des reliques de la vraie Croix à Poitiers par la reine de France sainte Radegonde.

 
Vexilla regis prodeunt

fulget crucis mysterium
quo carne carnis conditor
suspensus est patibulo.

Quo, vulneratus insuper
mucrone diro lanceae
ut nos lavaret crimine
manavit unda et sanguine.

Arbor docora et fulgida,
ornata regis purpura,
electa digno stipite
tam sancta membra tangere !

Beata, cuius brachiis
saecli pependit pretium ;
statera facta est corporis
praedam tulitque tartari.

Salve, ara, salve victima,
de passionis gloria,
qua vita mortem pertulit
et morte vitam reddidit !

O crux, ave, spes unica !
hoc passionis tempore
piis adauge gratiam
reisque dele crimina.

Te, fons salutis, Trinitas,
collaudet omnis spiritus ;
quos per crucis mysterium
salvas, fove per saecula.

Les étendards du roi s'avancent
mystère éclatant de la croix
au gibet fut pendue la chair
du créateur de toute chair.

C'est là qu'il reçut la blessure
d'un coup de lance très cruel
et fit jaillir le sang et l'eau
pour nous laver de nos péchès.

Arbre dont la beauté rayonne,
paré de la pourpre du roi,
d'un bois si beau qu'il fut choisi
pour toucher ses membres très saints !

Arbre bienheureux ! À tes branches
la rançon du monde a pendu !

Tu devins balance d'un corps
et ravis leur proie aux enfers !

Salut, autel ! Salut, victime
de la glorieuse passion !
La vie qui supporta la mort,
par la mort a rendu la vie.

O croix, salut, espoir unique !
En ces heures de la passion
augmente les grâces des saints,
remets les fautes des pécheurs.

Trinité, source salutaire,
que te célèbre tout esprit ;
ceux que tu sauves par la croix,
protège-les à tout jamais.

Les commentaires sont fermés.