Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Et si la torpille contre Benoît XVI était partie du Vatican ?

IMPRIMER

Du site "Benoît et moi" :

"Le rédacteur du site korazym.org, Vik van Brantegem, a fait sur son blog personnel un splendide travail d’enquête en guise de « plaidoyer » pour Benoît XVI après les nouvelles attaques dont ce dernier est la cible (alors que, curieusement, son successeur est épargné malgré sa gestion pour le moins contestable des affaires de pédophilie, d’abord dans son diocèse de Buenos Aires, puis aujourd’hui en tant que Pape). L’enquête prend la forme d’une revue de presse (italienne, mais les Italiens sont de loin les mieux informés sur les affaires vaticanes) très détaillée qui met en évidence des faits incontournables si l’on veut comprendre ce que cache cette dernière campagne de haine. François n’est pas cité, mais son ombre plane lourdement en arrière-plan."

Lire la suite sur le site "Benoît et moi"

Commentaires

  • La torpille vise tout le magistère de Benoît XVI. Mais il y a plus. Il n'y a pas très longtemps, Mgr Gânswein a critiqué le synode allemand. Des progressistes se vengent de cette position, comme ils ont cherché noise au Cardinal Woelki de Cologne, qui avait ouvertement critiqué ce synode. Tout prélat qui mettra des bâtons dans les roues de ce synode verra son passé fouillé sur le thème de la couverture des abus. Ces loups préparent aussi le futur conclave. Le même sort sera réservé à l'élu s'il ne fait pas partie de leur meute.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel