Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal tchèque Duka accuse le cardinal Marx de diffamer et ternir la réputation de Benoît XVI

IMPRIMER

De Christopher White sur le National Catholic Reporter :

Un cardinal tchèque accuse le cardinal allemand Marx de "trahir" le pape Benoît XVI

15 févr. 2022

ROME - Dans une prise de bec publique entre membres de la hiérarchie catholique, le cardinal tchèque Dominik Duka a accusé le cardinal allemand Reinhard Marx de "diffamer et ternir" la réputation du pape retraité Benoît XVI.

Les commentaires de l'homme de 78 ans s'inscrivent dans le cadre des retombées continues de la réponse de Benoît XVI à un rapport allemand critiquant sa gestion des cas d'abus du clergé en tant qu'archevêque de Munich et Freising dans les années 1970 et 1980.

Mgr Duka, archevêque de Prague, a publié le 8 février une déclaration défendant les actions de Benoît XVI en tant qu'archevêque, affirmant que "même un laïc" ayant un diplôme de théologie devrait être en mesure de comprendre qu'à l'époque, Benoît XVI n'avait "aucune juridiction et aucun moyen de traiter le cas" d'un prêtre notoire qui avait été transféré d'Essen, en Allemagne, à l'archidiocèse de Munich.

Les enquêteurs allemands ont reproché à Benoît XVI d'avoir mal géré l'affaire, puisqu'il était présent à une réunion de 1980 qui a discuté du transfert de ce prêtre. L'équipe juridique du pape retraité soutient qu'il n'était pas au courant de ces allégations.

Benoît XVI, l'ancien cardinal Joseph Ratzinger, a dirigé l'archidiocèse de Munich de 1977 à 1982 avant d'être nommé à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi du Vatican, puis d'être élu pape en 2005.

Mgr Marx, qui dirige l'archidiocèse de Munich depuis 2008, a commandé le rapport indépendant il y a près de deux ans, en chargeant les enquêteurs d'examiner la gestion des cas d'abus par l'archidiocèse entre 1945 et 2019.

Le rapport final a blâmé Benoît XVI pour sa gestion de quatre cas en tant que chef de l'archidiocèse et Marx pour sa gestion de deux cas.

Dans sa déclaration, Duka a demandé à Marx et à l'archidiocèse de Munich de "prendre leurs responsabilités" pour avoir porté atteinte à la réputation de Benoît XVI avec l'enquête et la publication du rapport.

Marx a déjà déclaré que les conclusions du rapport représentaient un "désastre" pour l'Église, mais il n'a pas abordé directement ses conclusions sur Benoît XVI. Le mois dernier, cependant, le président de la conférence épiscopale allemande, Mgr Georg Batzing, évêque de Limburg, a demandé à Benoît XVI de s'excuser directement auprès des victimes d'abus. (...)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel