Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal Marx revient à la charge

IMPRIMER

De Roberto Vivaldelli sur Il Giornale :

Oui aux prêtres mariés et aux messes pour les homosexuels : le retour de Marx, le cardinal rouge

18 juin 2022

Le "cardinal rouge" proche du pape François déclare dans une interview que "les gays font partie de nos communautés". La sexualité que Dieu nous a donnée fait partie des relations personnelles".

"J'ai récemment été invité à une messe catholique organisée par des personnes LGBTQ+ à Munich. Je l'ai célébré le jour du 20e anniversaire de ces messes. Je l'ai fait après avoir informé le Pape. Je voulais donner un signal : "Vous faites partie de l'Église". L'orientation sexuelle ne peut et ne doit pas conduire à l'exclusion de l'Église". Parole de Reinhard Marx, le cardinal allemand proche du pape François connu pour ses positions ultra-progressistes, interviewé par La Stampa. Au point d'exprimer son désir d'ouvrir le sacerdoce aux hommes mariés, expliquant qu'aujourd'hui les gens ont besoin de personnes qui célèbrent et apportent l'Eucharistie, donnent le bon exemple, consacrent leur vie à l'Église et à l'Évangile. "Est-ce que seuls ceux qui ne sont pas mariés peuvent faire cela ? J'ai mis un point d'interrogation dessus", dit-il.

La référence est, par exemple, "aux agents pastoraux laïcs, ici en Allemagne, qui prêchent, qui accompagnent les funérailles. Je pense à l'Amazonie, où les croyants attendent deux ou trois ans pour pouvoir recevoir l'Eucharistie parce qu'il n'y a pas de prêtres". Certes, le célibat "est un signe fort à la suite du Christ", mais en maintenant le célibat obligatoire, n'est-ce pas que "nous ne faisons que maintenir une tradition" ? C'était juste, mais peut-être pas partout aujourd'hui. Je crois qu'il y a aussi des vocations sacerdotales parmi les hommes mariés". Marx revient donc dans l'actualité après avoir déjà exprimé au fil des ans sa position "révolutionnaire" sur le sacerdoce.

Les femmes au sommet de l'Eglise".

Le "cardinal rouge" proche du pape François appelle également depuis un certain temps à une plus grande centralité des femmes dans les choix de l'Église. Dans la même interview, il note que la question du rôle des femmes dans l'Église "est plus que mûre", et qu'elle est facilement compréhensible. "Seuls les prêtres peuvent diriger l'Église ? Non. Ce qu'il faut, c'est la responsabilité et les charismes de tous et chacun, ensemble", souligne-t-il. À Munich, se souvient Reinhard, "j'ai créé le nouveau poste de chef de bureau, attribué à une femme", qui, en tant que co-directrice avec le vicaire général, dirige l'administration du diocèse. Les hommes ne peuvent pas dire "nous cherchons, mais nous ne trouvons pas de personnes adéquates" car cela, selon le cardinal allemand, "est hypocrite : il suffit de vouloir les chercher et de les trouver". Dans l'Église allemande, nous avons lancé un programme de mentorat pour soutenir le leadership féminin". Pour Marx, il faut lire les signes des temps. L'homme et la femme sont égaux : cela est fondé dans la Bible", souligne-t-il.

Qui est Reinhard Marx, le théologien progressiste ?

Le cardinal teuton est tout sauf un personnage mineur, aussi ses propos ont-ils un certain poids au sein - et en dehors - de l'Église. Comme l'explique Francesco Boezi sur InsideOver, Reinhard Marx peut être associé à toutes les batailles rangées de la "gauche ecclésiastique" allemande. En fait, le cardinal est un symbole international pour ceux qui voudraient que l'Église catholique se révolutionne de fond en comble, à commencer par son organisation interne, voire l'organisation curiale. Marx, en effet, est un théologien progressiste, donc pas un de ceux qui suivent l'approche Ratzinger, qui est par exemple très rigide sur le célibat et qui ne veut pas entendre parler de changements ou même d'abolition d'une des règles cardinales de la vie d'un clerc. Sa position ouvertement pro-immigration est également bien connue : Marx a fait parler de lui ces dernières années pour avoir financé l'une des ONG qui se consacrent au sauvetage des personnes qui tentent d'accoster sur nos côtes.

Commentaires

  • Le cardinal Marx (au fait, y aura-t-il des cardinaux dans l'Église qu'il imagine?) est incontestablement un bon théologien. Quand a dire qu'il est encore catholique, c'est une autre question. Toujours est-il que son diocèse est en train de se dégrader à la vitesse grand V.

  • Main dans la main avec le pape François, ce cardinal qui porte bien son nom et pour lequel "le catéchisme universel n'est pas gravé dans le marbre" montre (à travers son diocèse dans lequel les vocations sont semblables à la production de tomates sur une autoroute) combien son exemple contribue à réjouir ceux qui veulent en finir avec la foi catholique. Avec un tel "serpent d'Eglise" (expression employée par André Frossard pour désigner les théologiens qui vident les dogmes de leur substance pour n'en conserver que l'enveloppe), plus besoin d'attaque extérieure pour dilluer la doctrine afin de la rendre de plus en plus conforme à l'esprit de ce monde et de moins en moins à celle du Christ, des apôtres et des saints de notre histoire..

  • Le cardinal Marx part de la prémisse que Dieu a créé des hétérosexuels et des homosexuels et non des hommes tels qu'Adam et des femmes telles qu'Eve. C'est ainsi. C'est la volonté de Dieu. Il ne sort pas cette idée des Ecritures, lesquelles ne mentionnent nulle part la création des homosexuels, mais de son cerveau perturbé par toute une propagande ambiante ou-qui sait ?- par un problème personnel. Il est grave qu'il répande cette idée du haut de son éminente position mais il reçoit l'aval tacite de François ; lequel cherche noise à Mgr Rey et à d'autres. Toutes ces autorités scandalisent le petit peuple des croyants, sauf, bien sûr, ceux qui sont déjà contaminés par cette hérésie et qui sévissent dans les synodes diocésains, qui préparent le "big" synode sur la synodalité destiné à faire parler la "base" des chrétiens les moins éclairés et les plus oisifs, pour ne pas dire retraités.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel