Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27 martyrs dominicains de la guerre civile espagnole sont désormais bienheureux

IMPRIMER

D'ALMUDENA MARTÍNEZ-BORDIÚ sur ACI Prensa :

Héros de l'Église : 27 martyrs dominicains de la guerre civile espagnole sont désormais bienheureux !

19 juin 2022

Ce samedi 18 juin, le ciel et la terre - et surtout l'Espagne - sont en fête. La cathédrale de Séville a accueilli la cérémonie de béatification de 27 martyrs dominicains de la guerre civile espagnole.

Parmi ces nouveaux héros de l'Église figurent 25 frères dominicains martyrisés à Almagro (Ciudad Real, Espagne) et à Almeria (Espagne), ainsi qu'un laïc dominicain qui a subi le martyre à Almeria et une moniale dominicaine de Huéscar (Espagne), qui est devenue la deuxième moniale dominicaine espagnole à être béatifiée dans l'histoire de l'Ordre.

Il convient de noter que le pape François a approuvé la béatification de ces martyrs en décembre 2019, et bien que les préparatifs de la cérémonie aient commencé à ce moment-là, elle a finalement dû être reportée en raison de la pandémie de coronavirus.

La cérémonie

Par un samedi matin ensoleillé, il régnait une atmosphère de joie et d'attente dans la cathédrale de Séville. Parents, amis et membres de l'Ordre des Prêcheurs (Dominicains) occupaient les bancs de la partie centrale de l'église. 

La messe a été présidée par le cardinal Marcello Semeraro, préfet de la Congrégation pour les causes des saints. Dans son homélie, le cardinal Semeraro a rappelé la vie et le témoignage des nouveaux béatifiés et a souligné que Sœur Ascension, une religieuse dominicaine de Huéscar, a été tuée "après avoir été cruellement torturée pour avoir refusé de marcher sur le crucifix". Le cardinal a également souligné leur "témoignage sans paroles" et assuré que "la situation des chrétiens dans le monde n'est pas une vie facile, puisqu'ils sont appelés à la sainteté".

Exécutés pour avoir défendu leur foi à Almagro

Sur ces 27 martyrs, 20 étaient des frères du couvent de l'Assomption d'Almagro (Espagne). Au cours de l'été 1936, année du début de la guerre civile espagnole, ces frères ont été expulsés du couvent et détenus dans une maison, où ils ont été martyrisés. 

La cause est dirigée par Ángel Marina Álvarez, prieur de la communauté, et avec lui les prêtres Manuel Fernández, Camazón Junquera, Antonio Trancho, Luis Suárez, Eduardo Sainz, Pedro López et José Garrido, professeurs responsables de la formation des plus jeunes frères, ont été béatifiés. Ainsi que les frères coopérateurs Arsenio de la Viuda, Ovidio Bravo, Dionisio Pérez et Mateo de Prado, chargés de l'organisation du couvent. Les frères étudiants Francisco Santos, Sebastián Sainz, Paulino Reoyo, Santiago Aparicio, Ricardo Manuel López et Justo Vicente, et enfin, les novices Fernando García de Dios et Antolín Martínez-Santos, les plus jeunes, qui ont perdu la vie en défendant leur foi alors qu'ils n'avaient que 20 ans.

Les reliques de ces nouveaux bienheureux peuvent être vénérées au couvent Santo Tomás de Aquino à Séville. 

Les héros d'Almeria

À Almería, six membres de l'ordre des prêcheurs ont été arrêtés, emprisonnés et finalement abattus dans différentes parties de la province. Les restes de certains d'entre eux sont conservés dans le panthéon dominicain du cimetière de la ville, mais d'autres n'ont jamais pu être localisés. Du couvent de la ville ont été martyrisés les prêtres Juan Aguilar, un musicien, Tomás Morales, un enseignant, et Fernando Grund, un orateur renommé. Ainsi que les frères coopérateurs Fernando de Pablos et Luis Mª (Ceferino) Fernández. Le laïc Fructuoso Pérez Márquez, journaliste et éditeur du journal espagnol La Independencia, a également été béatifié pour la même cause. 

Une deuxième moniale dominicaine béatifiée

La religieuse dominicaine Sœur Ascensión de San José, du monastère Madre de Dios à Huéscar, a également été béatifiée. Elle a été torturée puis assassinée en février 1937, à l'âge de 76 ans. Elle est la deuxième moniale dominicaine à être béatifiée en Espagne à ce jour. Ses restes sont conservés dans le monastère dominicain de Baza.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel