Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment le Samedi saint a inspiré la vie de Benoit XVI

IMPRIMER

Publié par Agnès Pinard Legry sur le site web « aleteia » :_DSC8420cover.jpg

« Alors que le 95e anniversaire de Benoît XVI tombe cette année un Samedi saint, comme le jour de sa naissance en 1927, Aleteia s’est intéressée à la manière dont ce jour si particulier a imprégné toute la vie du pape émérite.

C’est durant la nuit du Samedi saint de l’année 1927, le 16 avril à 4h15 du matin, que Joseph Aloisius Ratzinger a vu le jour. Une date qui ne l’a jamais quitté. Lorsqu’il s’agit de questions personnelles, « le futur pape est toujours resté réservé » raconte Peter Seewald, journaliste allemand, ami de Benoît XVI et auteur Benoît XVI, une vie. Mais il n’a jamais caché qu’il voyait les circonstances de sa naissance comme un signe très spécial.

Être le « premier-né de la nouvelle eau pascale », surtout dans sa famille, « a toujours été considéré comme une sorte de privilège, dans lequel résident une singulière espérance et une prédestination, qui devaient se dévoiler au fil du temps » avait-il confié en décembre 1998 lors d’un entretien avec une radio bavaroise. Il semble que « mes parents avaient ressenti ces grâces comme providentielles et me l’avaient dit dès le début », expliqua-t-il par la suite à Peter Seewald au cours de l’une de leurs nombreuses conversations.

Ce jour, où le Christ est mystérieusement caché et en même temps présent, est devenu un programme pour ma vie.

Comprenant ces événements comme un « message divin » lui étant adressé, il s’est appliqué à les méditer toujours plus en profondeur. Ainsi à propos de ses textes sur le Samedi saint il dit : « Ils ne sont pas tant le fruit d’une réflexion, que quelque chose lié à mes origines, au début de mon existence, auquel je ne faisais pas que penser, mais que je vivais. »

Dans les paroles du Samedi saint, il y a quelque chose « de la situation humaine en général, de la situation de notre siècle, mais aussi de ma vie. D’un côté, il y a l’obscurité, le questionnement, les dangers, la menace, mais de l’autre la certitude qu’il y a de la lumière, que cela vaut la peine de vivre et de continuer ». À cet égard, ce jour, « où le Christ est mystérieusement caché et en même temps présent, est devenu un programme pour ma vie » .

Benoît XVI, une vie : tome 1, Peter Seewald, Chora, avril 2022

Ref. Comment le Samedi saint a inspiré la vie de Benoit XVI

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel