Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Nigeria : la paix religieuse menacée par la violence musulmane

IMPRIMER

De kath.net/news :

Nigeria : la paix religieuse menacée par la violence musulmane

24 mai 2022

L'arrestation des meurtriers présumés d'un étudiant pour un message "blasphématoire" a déclenché de nouvelles violences de la part des musulmans contre les églises. L'incorporation de la charia dans la loi de l'État réchauffe la situation tendue pour les chrétiens.

Sokoto/Nigeria (kath.net/mk) Une foule musulmane violente à Sokoto, une ville du nord-ouest du Nigeria, a mené une vendetta contre les églises catholiques en réponse à l'arrestation de deux meurtriers présumés. Plus tôt, Deborah Samuel, une étudiante de 19 ans, a été traînée hors de l'université, battue puis brûlée à mort par des étudiants musulmans qui n'étaient pas d'accord sur un message WhatsApp "blasphématoire" à propos du prophète Mahomet. Des séquences vidéo ont permis à la police d'identifier rapidement les coupables, dont l'arrestation a entraîné de nouvelles violences. Entre autres, les vitraux d'une église ont été détruits, une autre église a été partiellement incendiée.

L'évêque local Matthew Hassan Kukah a souligné que les chrétiens de Sokoto avaient coexisté pacifiquement avec les musulmans pendant des années. L'affaire doit être traitée comme une infraction pénale et punie. L'organisation d'aide Aid Church in Need a souligné les niveaux croissants de violence et d'extrémisme au Nigeria au cours des dernières années ; Il ne se passe guère de semaine sans enlèvements et meurtres. Un autre problème est l'adoption généralisée de la charia, le système juridique islamique, dans la législation des États du nord du Nigéria. Beaucoup de ces lois prévoient des peines sévères pour le blasphème, y compris la peine de mort.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel