Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Réchauffement climatique ou échauffement des esprits?

IMPRIMER

De Jean-Pierre Snyers :

Réchauffement climatique ou échauffement des esprits?
 
Aucun doute: le réchauffement climatique échauffe les esprits. Il devient en effet impossible d'écouter un JT sans entendre parler de ce fichu réchauffement répété comme un mantra. Tout récemment sur RTL TVI, un climatologue est allé jusqu'à dire que les pics de chaleur de 40 dégrés que nous connaissons cet été, seront de 50 degrés dans dix ans. Dix degrés de plus en 10 ans! A ce tarif là, pourquoi pas 20 degrés de plus dans 20 ans, 30 dans 30 ans et 60 dans 60 ans; c'est à dire des canicules jusqu'à 100 degrés en 2082? Plus sérieusement, d'après une étude du magazine Futura science, publiée en 2020, ce n'est pas seulement notre terre mais tout notre système solaire qui se réchauffe. Mars, Vénus, Jupiter ou Uranus... autant de planètes qui subissent à peu près le même sort que le nôtre. L'activité humaine aurait-elle des conséquences sur le climat de celles-là aussi? Hum... En écrivant ces lignes, je ne nie évidemment pas qu'il faille lutter contre la polution produite par les industries, par les émissions de gaz ou par les ondes. Lutter oui, parce que cette pollution engendre des maladies et autres méfaits dont nous sommes victimes, mais à mon sens, pas pour espérer faire baisser nos thermomètres.  N'en déplaise aux idéologues du GIEC et à tous les puissants à leur service, prêts à nous culpabiliser afin de nous taxer davantage et de nous vendre leurs produits, je suis de ceux qui pensent que notre terre n'a jamais cessé de se réfauffer et de se refroidir et que notre taux de CO2, incomparablement plus élevé au temps des dinosaures qu'aujourd'hui, n'a strictement rien d'unique dans l'histoire. De plus, si l'on en croit un certain nombre de scientifiques de renom, qui se basent entre autres sur la diminution des taches solaires qu'ils prévoient effectives dans une quizaine d'années, nos tee-shirts d'aujourd'hui pourraient bien faire place à des pulls à col roulé et nos actuelles sandales à des bottines fourrées. Cela dit, une question demeure: comment refroidir les esprits échauffés par le climat étrange et déroutant de notre société?...

Commentaires

  • Je suis totalement d'accord avec vous : .Rien à ajouter.. On nous rebat les oreilles non-stop . ça suffit.
    La terre est vivante et s'exprime .... n'en déplaise à l'homme. .
    Arrêtons de consommer à outrance.., revenons ä l'essentiel et ré-apprenons à penser et raisonner par nous-même et non par l'intermédiaire des grands manipulateurs . qui mènent ce grand troupeau qu'est devenu l'espèce humaine..

  • Merci pour votre bon sens cher Jean-Pierre.

    Pour ma part, je n'écoute plus ces médias qui sont entrés dans une phase "Philipulus" (vous vous rappelez : c'est le nom de ce prophète qui dans les albums de Tintin, qui annonce la fin du monde).

    Réchauffement climatique, Covid, guerre en Ukraine : Comme les Gaulois de jadis, nos sociétés n'ont peur de rien et se mettent à craindre tout (par exemple que le Ciel leur tombe sur la tête).

    Dans les pires phases de réchauffement climatique, au Carbonifère, quand les taux de CO² étaient gigantesques, la terre n'a pas bouilli. Par contre, il y avait des dinosaures géants !!

  • La décence voudrait qu'on ait de l'empathie pour tous ceux qui ont souffert ( beaucoup plus que nous dans nos pays tempérés) d'incendies de foret, d'inondations, de glissements de terrain, de typhons, de désertification provoquant la famine, etc ... etc... Je ne parle même pas de la biodiversité en décroissance galopante .... L' orgueil qui nous pousse à penser qu' en science nous savons plus et mieux que ceux qui ont étudié dans l'ombre pendant des années est l'autre face dramatique du réchauffement climatique.( dramatique pour l'âme) Et on ne pourra pas dire " qu'on ne savait pas " . La pollution des mers et de l'air était dèjà décrite dans les manuels de geo dès 1976.

  • Muriel, On dirait que vous êtes trop jeune pour avoir connu les années 80 où la famine s'étendait partout dans le monde, jusqu'en Chine où des millions de personnes mourraient de faim.

    Depuis, la population terrestre a doublé et la famine a reculé. Le niveau de vie moyen en Chine rejoint celui du Portugal de ces années là.

    Vous vous faites mal à force de regarder les médias par trop catastrophistes.

  • (suite) Celà fait bientôt 200 ans qu' " on " envoie dans l'air, dans l'eau et dans la terre ,des tonnes de substance nocives à un rythme industriel. Que dit le simple bon sens ?

  • Rebonjour Muriel,

    La pollution est une vraie question. Elle est d'ailleurs, dans sa composante humaine, un fruit de la convoitise : "Je pille et je me moque des conséquences".

    Mais le CO², est-ce une pollution ? C'est le gaz émis par la vie animale ! C'est le gaz qui stimule la vie végétale !

    Autre remarque : Lorsqu'un seul volcan comme le volcan d'Islande Eyjafjallajokull est capable à lui seul de faire changer la température du globe de 1 degré durant un an, on ne peut que relativiser les émissions de CO² humaines.

    Enfin : Autre chose qui montre bien le délire de la société actuelle : La Hollande est en train de mettre en révolte ses éleveurs car elle veut restreindre l'élevage de bovins : "Ils émettent du méthane. Horreur ! La fin du monde menace !"
    REPONSE : Quelle idée folle : Il y a 20 000 ans, il y avait autant de bovins dans le monde. Ils vivaient sous forme d'immenses troupeaux de bisons sauvages, en Amérique comme en Europe, de Gnous en Afrique etc. Menaçaient-ils la survie du monde ?

  • Il s'agit d'un excellent texte effectivement et il est bien difficile de le contredire. Il y a confusion des genres. Pourquoi? Tout simplement parce que l'on nous assène que le CO2 serait la cause d'une élévation des températures. Mais on "oublie" de considérer l'inverse. En fait, le CO2 pourrait plutôt être la conséquence d'une élévation, somme toute légère, des températures. Les media ont tout de même rapporté que les récents incendies de forêt ont été causés par des gens, tout simplement. Des incendies anthropiques en quelques sortes. Voici un lien vers un extrait de l'audition au Congrès US de la cheffe de l'EPA, Gina McCarthy. Le Congressman Dana Rohrabacher pose les vraies questions, un vrai délice pour une fois: https://www.youtube.com/watch?v=_DAvuF_DDkU
    A partir de la minute 3.10, c'est carrément superbe !

  • J'ai lu hier sur le site du journal français Le figaro ce qu'un lecteur nous dit: "Il y a plusieurs années, le Giec affirmait que durant l'année 1988, la température terrestre a été de 1 degré plus chaude que la moyenne observée de 1850 à 1900. Aujourd'hui, le Giec nous dit que la température de notre planète en 2021 fut de 1 degré plus chaude que la moyenne entre 1850 et 1900. Hum... D'autre part, à noter aussi que le 17 aoùt 2021 a été le 17 août le plus froid jamais enregistré en Belgique. Par ailleurs, pour la petite histoire, j'ai toujours des photos de mon jardin recouvert de 10 centiètres de neige le 4 mai 2019 et une autre (nettement moins parlante) du panneau somital du col de Houssonloge (commune d'aywaille) où le 2 avril 2022, on voit plusieurs centimètres au sol et un cerisier en fleurs. Je termine. Il y a plus d'un an, 500 scientifiques du monde entier ont écrit au Secretaire général de L'ONU pour exprimer leur grande perplexité à l'égard des affirmations du Giec et pour proposer l'organisation d'une réunion entre scientifiques de haut vol. Aucune réponse reçue! Vous avez dit "objectivité", "transparence", "débat d'idées", "liberté d'expression"?...

  • A Arnaud Dumouch : Que vient faire mon âge dans cette galère ? L'argument Greta Thurnberg ? " Que personne ne te méprise parceque tu es jeune " Saint Paul, Première Lettre à Timothée , 4- 12. ;-)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel