Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En 2022, la Suisse a battu son record annuel de sorties de l'Eglise

IMPRIMER

De Luke Coppen sur The Pillar :

La Suisse établit un nouveau record annuel de sorties de l'Eglise

1er novembre 2023

Un nombre record de catholiques se sont formellement désaffiliés de l'Église en Suisse en 2022, selon de nouveaux chiffres publiés cette semaine.

L'Institut suisse de sociologie pastorale (SPI) de Saint-Gall a rapporté le 30 octobre que 34 561 personnes se sont retirées des registres de l'Église l'année dernière, ce qui est supérieur au précédent record de 34 182 établi en 2021.

Le chiffre de 2022 représente une baisse de 1,3 % des membres de l'Église enregistrés, ce qui réduit le nombre de catholiques enregistrés à 2,89 millions sur une population de 8,7 millions d'habitants.

Le SPI prévoit que de nouveaux records annuels continueront d'être établis, sous l'effet de la crise des abus qui a embrasé l'Église suisse en septembre.

La conférence épiscopale suisse a annoncé le 10 septembre que le Vatican avait autorisé une enquête canonique préliminaire sur les accusations portées contre plusieurs évêques. 

Le 12 septembre, des chercheurs ont publié une étude pilote sur les abus dans l'Église catholique suisse, documentant 1 002 cas d'abus commis par des clercs depuis 1950. 

"La réputation de l'Église catholique s'est détériorée au cours des dernières semaines et des derniers mois", a déclaré le SPI. "Le rapport sur l'histoire des abus sexuels dans l'environnement de l'Église catholique romaine en Suisse et son accueil par les médias et le public ont largement ébranlé la confiance dans l'Église.

"On parle d'une dissimulation systématique des cas, de la protection des agresseurs plutôt que des victimes, et d'autres accusations planent encore. Tout cela nuit à la crédibilité de l'Église et il faut s'attendre à ce que le nombre de personnes qui quittent l'Église continue d'augmenter".

Les chiffres montrent que 1 080 personnes sont entrées dans l'Église catholique en Suisse en 2022. Bien qu'il s'agisse d'une augmentation par rapport à 2021, où 910 personnes étaient entrées, cela signifie que pour chaque personne qui entre dans l'Église, 32 la quittent.

L'institut a noté des variations régionales considérables dans le nombre de départs.

La Suisse, officiellement connue sous le nom de Confédération helvétique, est composée de 26 cantons. Le SPI a indiqué qu'il n'y avait pratiquement pas de départs enregistrés dans les cantons occidentaux de Genève, du Valais, de Neuchâtel et de Vaud. Cela s'expliquerait par le fait que l'affiliation n'est pas liée à l'obligation de payer l'impôt ecclésiastique, comme c'est le cas dans d'autres cantons. 

Les taux de l'impôt ecclésiastique varient d'un bout à l'autre du pays. Dans la capitale, Berne, il s'élève à 20,7 % de l'impôt sur le revenu pour les catholiques.

Dans les cantons qui prélèvent un impôt ecclésiastique, les catholiques ne peuvent s'en affranchir qu'en adressant à leur paroisse d'origine une demande écrite de sortie de l'Église.

Le canton ayant enregistré le plus grand nombre de départs en 2022 est Bâle-Ville, à la frontière nord de la France et de l'Allemagne, où 3 % des catholiques ont quitté l'Église. Viennent ensuite les cantons d'Argovie et de Soleure, avec respectivement 2,7 % et 2,2 %.

Les trois cantons sont proches de l'Allemagne, qui a également établi un nouveau record de départs annuels de l'Église catholique en 2022. Selon les chiffres publiés en juin, 522 821 personnes ont quitté officiellement l'Église catholique l'année dernière.

L'Autriche, également voisine de la Suisse, a également enregistré un nouveau record en 2022, avec 90 975 catholiques quittant officiellement l'Église en 2022. 

La baisse de 1,3 % du nombre de catholiques en Suisse est inférieure à la baisse de 2,4 % en Allemagne et de 1,9 % en Autriche.

Un nombre record de personnes ont également quitté les églises protestantes en Suisse en 2022. Selon le SPI, 30 102 personnes ont quitté l'Église protestante l'année dernière, ce qui porte le nombre total de membres à 1,92 million.

Ensemble, l'Église catholique et l'Église protestante nationale de Suisse ont perdu près de 65 000 membres en 2022. 

Le journal SonntagsBlick a rapporté que plusieurs cantons avaient connu une recrudescence des départs de l'Église catholique à la suite de la publication de l'étude historique sur les abus en septembre. À Bâle-Ville, 140 personnes ont quitté l'Église en l'espace de deux semaines, alors que le taux habituel est d'environ 50 par mois.

Le SPI a conclu que l'Église devait s'attacher en priorité à regagner la confiance perdue.

"Le chemin peut être difficile, car la confiance ne se crée pas simplement à l'aide d'une campagne professionnelle de relations publiques, mais par une succession de petites tâches constantes et continues", a déclaré le SPI.

"La confiance se construit pas à pas, en veillant à ce que les collaborateurs ecclésiaux et l'Église dans son ensemble soient perçus comme attentifs, fiables, authentiques, solidaires et spirituellement crédibles".

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel