Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Polémique autour du réaménagement de Notre-Dame de Paris

IMPRIMER

De Catholic News Agency :

L'archevêché de Paris présente des plans pour l'intérieur de Notre-Dame sur fond de tollé

29 novembre 2021

L'archidiocèse catholique de Paris présentera ses plans de restauration de l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame la semaine prochaine après avoir rejeté les critiques selon lesquelles ses propositions transformeraient le site en "une sorte de parc à thème."

Les responsables soumettront leurs propositions à la Commission nationale du patrimoine et de l'architecture de France le 9 décembre, dans un contexte de nouveau tollé concernant la restauration de la cathédrale gravement endommagée par un incendie en 2019, a rapporté l'AFP.

L'agence de presse a indiqué que l'archevêché a démenti les informations des médias étrangers selon lesquelles la célèbre cathédrale gothique française, construite entre 1163 et 1345, risquait d'être transformée en parc à thème ou remplie d'art contemporain choquant.

Le Daily Telegraph, un journal britannique, a rapporté le 26 novembre que les critiques craignaient que les changements ne transforment l'édifice en un "Disneyland politiquement correct".

Selon ce journal, "les confessionnaux, les autels et les sculptures classiques seront remplacés par des peintures murales modernes et de nouveaux effets sonores et lumineux pour créer des "espaces émotionnels"".

"Il y aura des chapelles à thème sur un 'sentier de découverte', avec un accent sur l'Afrique et l'Asie, tandis que des citations de la Bible seront projetées sur les murs des chapelles dans différentes langues, y compris le mandarin", ajoute-t-il.

Maurice Culot, un architecte qui a vu les plans, a déclaré au journal : "C'est comme si Disney entrait dans Notre-Dame."

"Ce qu'ils proposent de faire à Notre-Dame ne serait jamais fait à l'abbaye de Westminster ou à Saint-Pierre de Rome. C'est une sorte de parc à thème et c'est très enfantin et trivial compte tenu de la grandeur du lieu", a-t-il commenté.

Dans une interview accordée à l'AFP, le père Gilles Drouin, le prêtre qui supervise la restauration intérieure, a semblé confirmer les propositions mais a affirmé qu'elles ne constituaient pas un changement radical.

Il a expliqué que la restauration visait à préserver la cathédrale en tant que lieu de culte, mais aussi à accueillir et à éduquer les visiteurs "qui ne sont pas toujours de culture chrétienne."

Il a précisé que les chapelles latérales présenteraient "des portraits du 16e et du 18e siècle qui dialogueront avec des objets d'art moderne."

"La cathédrale a toujours été ouverte à l'art de la période contemporaine, jusqu'à la grande croix dorée du sculpteur Marc Couturier installée par [l'archevêque de Paris de l'époque] le cardinal Lustiger en 1994", a-t-il précisé.

Le gouvernement français supervise la restauration structurelle et la conservation de la cathédrale, mais les autorités de la cathédrale sont responsables de sa rénovation intérieure.

Les plans doivent être approuvés par le ministère français de la culture. La ministre de la culture, Roselyne Bachelot, a déjà suggéré que la cathédrale restaurée soit "identique" à celle d'avant l'incendie.

Ce n'est pas la première fois que les plans de restauration suscitent la controverse. Les critiques ont dénoncé une proposition divulguée en décembre 2020 visant à remplacer les vitraux historiques de l'architecte Viollet-le-Duc par des motifs contemporains colorés dans les chapelles autour de la nef.

Une porte-parole de l'archevêché avait alors déclaré au National Catholic Register qu'"il va sans dire que l'archevêque n'a jamais eu l'intention de transformer la cathédrale en aéroport ou en parking."

La cathédrale rouvrira ses portes au culte avec un Te Deum le 16 avril 2024, cinq ans après l'incendie. Cette année-là, Paris accueillera les Jeux olympiques d'été.

Commentaires

  • Pitoyable! Un affront à la foi chrétienne mais aussi à la culture! Quand on a la chance de posséder un monument médiéval (qui fait en outre l'admiration des visiteurs d'outre-atlantique) n'est-il pas criminel de rendre celui-ci conforme à ce XXIè siècle, qui, sur le plan de l'art est un reflet moribond de l'âme de notre société?

  • Et pourquoi pas une chapelle pour l'écriture inclusive, une pour la découverte des genres, une pour la question migratoire et entre elles des confessionnaux transformés en distributeurs de Coca-Cola. Il n'y a pas de petits profits...

  • Encore une fois, les "élites" se moquent des sentiments du peuple chrétien, qui veut une cathédrale IDENTIQUE.

  • Attendons d'en savoir plus avant de porter des jugements aussi péremptoires.
    Il est certain que d'ici la réouverture, le projet de réaménagement intérieur évoluera encore...

  • Bien d'accord avec vous ....il y a toujours des gens prêts à s'exciter alors qu'il n'y a rien de décidé ....

  • Le pape Pie VII répliquait à un des cardinaux qui lui parlait d'un projet de Naploéon de l'enlever et du coup qui serait ainsi porté à l'Eglise : "cela fait bientôt 2000 ans que nous essayons, et nous n’avons pas réussi à la détruire nous-mêmes".

    A force de persister, nous y arriverons peut-être si certains dans l'Eglise contiuent à tout faire pour la défigurer ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel