Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"René Girard, la vérité mimétique" : une émission à ne pas manquer sur KTO

IMPRIMER

Ce soir, sur KTO Télévision :

René Girard, la vérité mimétique

30/12/2021

René Girard est considéré comme l’un des grands penseurs de la seconde moitié du XXème siècle. Ce documentaire est un voyage au coeur de son oeuvre, de sa réflexion et de sa vie. Il explore et révèle les multiples aspects de sa fascinante « théorie mimétique ». Proches et fins connaisseurs de Girard se succèdent pour mettre en lumière sa pensée. Celle-ci affirme que le désir et l’imitation alimentent depuis toujours la mécanique du comportement humain, menant à la rivalité et la violence mimétiques, puis à la désignation du bouc-émissaire. A travers les mythes, les sociétés anciennes, les religions, l’Histoire de l’humanité, et jusque dans notre actualité, René Girard apporte l’éclairage singulier de sa vérité universelle. Où souffle aussi l’Esprit car, pour lui, tous les chemins de l’Homme mènent au Christ.

René Girard, la vérité mimétique - Une coproduction KTO/CRESCENDO MEDIA FILMS 2021 - Réalisée par Yves Bernanos

Commentaires

  • La pensée de René Girard, le philosophe qui comprend l’âme humaine à la lumière du Christ (1923-2015) (64 mn).
    https://youtu.be/6eNC9J-oACc
    Pierre-Henri Murcia explique en 2021 la pensée de René Girard en quatre étapes :
    1° Il existe un désir mimétique dans l’homme : ce sont nos convoitises (plaisir, argent, gloire) qui nous poussent à nous comporter égoïstement. Nous imitons en cela notre société mondaine.
    2° Le mécanisme du bouc-émissaire : En conséquence, culpabilisés par nos péchés qui s’opposent aux aspirations profondes de nos âmes, et remplis de vanité, nous projetons la faute sur l’autre (Le Juif, le Franc-Maçon, le Jésuite, le voisin etc.). Et nous l’offrons parfois à notre haine en croyant nous laver.
    3° Le Christ vient casser ce mécanisme primitif et charnel en s’offrant en sacrifice. Tout d’un coup, nous comprenons grâce à lui, la victime innocente, que nous sommes simplement pécheurs.
    4° Enfin, et en imitant le Christ, nous entrons dans une démarche de kénose (abaissement de soi). Tout est changé, au lieu de projeter sur un bouc-émissaire, l’homme humble reconnait son péché et peut de nouveau aimer Dieu et son prochain.

  • Merci pour cette introduction qui nous aidera à entrer dans le sujet.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel