Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les évêques des Etats-Unis appellent à la prière et au jeûne après la fuite du projet de décision sur l'avortement

IMPRIMER

De Catholic News Agency :

Les évêques américains appellent à la prière et au jeûne après la fuite du projet de décision sur l'avortement
 
March for Life 2022
La Marche pour la Vie à Washington, D.C., le 21 janvier 2022. | CNA

Washington D.C., 4 mai 2022

Le président du comité pro-vie des évêques américains a exhorté mercredi à poursuivre et intensifier la prière et le jeûne pour que la Cour suprême annule Roe v. Wade, suite à la fuite d'un projet d'avis dans une affaire concernant la loi sur l'avortement.

"La fuite liée à l'affaire Dobbs v. Jackson Women's Health Organization de la Cour suprême des États-Unis nous rappelle le besoin urgent de prier et d'agir à ce moment charnière de notre pays", a déclaré l'archevêque William Lori de Baltimore le 4 mai.                                    

"En tant que catholiques, nous nous soucions de chaque enfant à naître et de chaque mère. Notre Église a constamment témoigné en paroles et en actes que la vie commence au moment de la conception. Comme les évêques l'ont dit dans leur déclaration Standing with Moms in Need, nous nous engageons à redoubler d'efforts pour accompagner les femmes et les couples qui sont confrontés à des grossesses inattendues ou difficiles, et pendant les premières années de la parentalité, en leur offrant des soins aimants et compatissants par le biais d'initiatives telles que Walking with Moms in Need et d'innombrables autres."         

Il a ajouté que "nous exhortons tout le monde à intensifier la prière et le jeûne pour que la décision finale de la Cour entraîne l'annulation de Roe et Casey."                      

L'archevêque Lori a conclu : "Nous espérons et prions pour un changement de nos lois et nous sommes prêts à aider toutes les femmes enceintes dans le besoin dans chacune de nos communautés."

L'agence de presse Politico a publié le 2 mai un projet de décision rédigé par le juge Samuel Alito dans l'affaire Dobbs contre Jackson Women's Health Organization. Le document appelle à l'annulation de l'arrêt Roe v. Wade.

D'autres évêques et diocèses des États-Unis ont également salué l'orientation indiquée par le projet d'avis dans l'affaire Dobbs.

"Si cela reflète la décision finale de la Cour, les 62 millions d'enfants qui ont perdu la vie à cause du péché de l'avortement se réjouissent au ciel", a déclaré l'archidiocèse de Milwaukee le 3 mai. "Il ne s'agit pas seulement de l'avortement. Il s'agit d'une culture qui choisit trop souvent la mort avant la vie, les ténèbres au lieu de la lumière, et le mal au lieu du bien."

L'archevêque Paul Coakley d'Oklahoma City a commenté le 3 mai : "Si le projet d'avis est un précurseur de ce qui est à venir dans l'affaire Dobbs, le renversement de Roe v. Wade serait une réponse exaltante à nos prières et une étape significative dans la construction d'une culture de la vie qui reconnaît la dignité inhérente de chaque personne humaine, en particulier les pauvres et les personnes de couleur qui sont ciblés de manière disproportionnée par l'industrie de l'avortement. J'applaudis les dirigeants de l'Oklahoma pour avoir été proactifs avec une législation qui éliminerait essentiellement l'avortement en Oklahoma si l'affaire Roe était annulée."

"Notre objectif doit continuer à être de fournir un soutien et des ressources aux familles dans le besoin et d'entrer en contact avec les futures mères qui ont besoin d'être rassurées qu'elles ne sont pas seules. Prions pour la conversion des cœurs et des esprits afin que chaque enfant soit considéré comme un don de Dieu", a déclaré l'archevêque Coakley.

Une déclaration de la Cour suprême a indiqué que si le document qui a fait l'objet d'une fuite "est authentique, il ne représente pas une décision de la Cour ni la position finale d'un de ses membres sur les questions en jeu dans cette affaire".

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel