Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Parlement européen condamne la maternité de substitution

IMPRIMER

De kath.net/news :

Le Parlement européen condamne la maternité de substitution

18 mai 2022

La maternité de substitution mettrait les femmes en danger d'exploitation dans le monde entier et aurait de graves répercussions sur leurs droits et leur santé. L'exploitation sexuelle à des fins de maternité de substitution et de procréation est inacceptable.

Vienne (kath.net/IEF) La guerre d'Ukraine livre des femmes et des enfants à la violence sexuelle et à la traite des êtres humains et révèle des méthodes de reproduction abusives.

Le 5 mai, le Parlement européen a adopté une résolution "sur l'impact de la guerre contre l'Ukraine sur les femmes". Entre autres choses, le document fait référence à l'énorme vague de réfugiés déclenchée par la guerre et aux défis qui y sont associés, en particulier dans les pays voisins, mais aussi dans toute l'UE. Selon les estimations, 90 % des réfugiés seraient des femmes et des enfants. Ceux-ci sont à leur tour particulièrement exposés aux dangers de la traite des êtres humains à des fins d'exploitation sexuelle. Selon des informations non officielles, nombre d'entre eux ont déjà été capturés par des réseaux de contrebande. Le Parlement européen demande donc des mesures efficaces pour garantir la sécurité et la protection des femmes et des enfants réfugiés contre l'exploitation sexuelle, des mesures contraignantes pour protéger les droits des femmes et des nouveau-nés en matière de maternité de substitution

Il convient de noter que, dans la résolution, le Parlement condamne également expressément la pratique de la maternité de substitution, qui est autorisée en Ukraine. La maternité de substitution mettrait les femmes en danger d'exploitation dans le monde entier et aurait de graves répercussions sur leurs droits et leur santé. L'exploitation sexuelle à des fins de maternité de substitution et de procréation est inacceptable et constitue une violation de la dignité humaine et des droits de l'homme.

Selon le document de l'UE, l'Ukraine représente un quart du marché mondial de la maternité de substitution commerciale, avec environ 2 000 à 2 500 enfants nés de mères porteuses par an. Malgré le déclenchement de la guerre, les mères porteuses ukrainiennes ont été invitées à ne pas quitter le pays, même si nombre d'entre elles n'ont pas un accès adéquat aux soins médicaux pendant la grossesse, l'accouchement et l'accouchement.

L'UE et ses États membres sont donc appelés à étudier l'étendue de ce mode de reproduction, le contexte socio-économique et la situation des femmes enceintes, ainsi que les conséquences sur leur santé physique et mentale et sur le bien-être des bébés. Le Parlement européen appelle également explicitement à l'introduction de mesures contraignantes pour trouver des solutions à la maternité de substitution et pour protéger les droits des femmes et des nouveau-nés.

Commentaires

  • Le message devrait être envoyé au président Zelenski que la guerre serait écourtée si son pays supprimait les lois contraires aux commandements de Dieu, le message de fatima est très clair à ce sujet
    ” Si on fait ce je vais vous dire, vous aurez la’ paix ’’’ le chapelet pour la conversion des pécheurs est une de ces demandes de la Vierge Marie. L ’ Ukraine fait partie de ces pécheurs qui doivent se convertir

  • @Daniel. Votre commentaire est complètement hors de la réalité et donne un parfait exemple de la pensée magique. Comme si la conversion de l'Ukraine allait entraîner ipso facto l'arrêt de sa guerre d'agression par Poutine!!

  • De youte manière Zelenski sera mis au courant qu'il le veuille ou non ! Ce qui m' étonne cependant c'est qu'ici comme partout on oublie les droits de l'enfant, de celuis qui n' a pas la parole. Pourtant la référence aux droits de l'enfant donnerait encore plus de poids à une saine critique de ces deux abominations : les mères porteuses (parce que pauvres )et les donneurs de sperme ( qui reçoivent aussi une rénumération substantielle)..

  • rémunération et non rénumération

  • Le président sera mis au courant de quoi. ? De ce qu'il sait déjà vraisemblablement...
    Les mères porteuses ne sont pas toutes pauvres et ukrainiennes et le donneur de sperme est souvent le père biologique qui dès lors ne se fait pas payer!

    Avant de dire n'importe quoi il faut se renseigner


    Ce n'est pas pour autant que j'admets ce genre de pratiques....

  • A Marie, En effet, Zelenski le sait vraisemblablement mais maintenant il devra prendre ses responsabilités..Par ailleurs, vous avez raison, toutes les mères porteuses ne sont pas pauvres. Cependant des études récentes ont montré que toutes les motivations avancées sont économiques ( une alternative au travail salarié).; Quant à l'impossibilité définitive pour un enfant de connaître ses origines, il est le fait de deux mères lesbiennes ayant recours a un donneur anonyme ou le fait de parents homo et hetero qui coupent tout contact avec la mère porteuse. Je vois les choses du point de vue des droits de l'enfant.

  • A Arnaud, il est evident que si on ne croit pas aux messages de Fatima et de la Salette et autres apparitions, mes propos n ont pas de sens. L histoire démontre très bien les réalisations de ces messages et là il ne s agit pas de magie.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel