Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au Nicaragua : les évêques persécutés et les médias catholiques réduits au silence

IMPRIMER

De Massimo Introvigne sur Bitter Winter :

Nicaragua : Persécution des évêques et réduction au silence des médias catholiques

30/05/2022

L'évêque de Matagalpa, en "jeûne permanent", affirme que le régime veut une "église muette" - et est harcelé par la police.

Après l'expulsion du nonce apostolique en mars, dénoncée par le Vatican comme étant " incompréhensible ", les choses au Nicaragua continuent d'aller de mal en pis. L'évêque de Matagalpa, Rolando José Álvarez Lagos, a dénoncé publiquement le harcèlement continu de la police, qui vise également sa famille. Le père Harvin Padilla, du diocèse de Masaya, a également dénoncé le harcèlement de la police.

Ces développements font suite à un rapport publié au début du mois par l'Assemblée nationale du Nicaragua, un organe contrôlé par le régime, accusant les évêques catholiques d'avoir soutenu en 2018 une tentative de "coup d'État" visant à renverser le gouvernement Ortega.

En 2018, des manifestations de rue ont éclaté contre une réforme controversée de la sécurité sociale, Les manifestations ont été soutenues par l'Église catholique et se sont terminées par une répression sanglante, La police a tué plus de 300 manifestants.

L'escalade des intimidations et des menaces contre l'Église catholique a conduit l'évêque Álvarez à annoncer qu'il entrait dans un jeûne d'eau et de petit-lait. Son jeûne et ses homélies ont été largement couverts par la populaire télévision câblée catholique Canal Católico.

Le 20 mai, le gouvernement a ordonné à tous les fournisseurs de télévision par câble de supprimer Canal Católico de leur offre. Le réseau a donc été immédiatement réduit au silence.

Mgr Álvarez a affirmé que le régime veut une "église muette", ajoutant que la mesure prise à l'encontre de Canal Católico prouve que le Nicaragua se trouve dans une situation de dictature. Il a également exhorté les catholiques à prier pour les policiers, qui suivent les ordres et sont eux-mêmes victimes du régime.

Pendant ce temps, le Nicaragua continue d'être un fervent partisan de l'invasion russe en Ukraine et prévoit d'établir des liens plus étroits avec le Parti communiste chinois, comme l'a rapporté le 25 mai le "Quotidien du peuple" de Pékin.

Le journal du Parti communiste a mentionné que Song Tao, ministre du département de la liaison internationale du Comité central du PCC, a assisté à la cérémonie d'ouverture du premier séminaire du réseau de cadres organisé par le PCC et le Front sandiniste de libération nationale du Nicaragua. Song Tao s'est dit convaincu que "les grandes réalisations et l'expérience historique du PCC" aideront le parti au pouvoir au Nicaragua à contrôler efficacement son pays.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel