Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Plus de 100 000 participants à la 50e Marche pour la Vie à Washington; et des témoignages forts

IMPRIMER

De kath.net/news (traduction automatique) :

« N'ayez pas peur ! Nagez contre le courant! Choisissez la vie!"

21 janvier 2023

Plus de 100 000 participants à la 50e Marche pour la Vie à Washington DC - Parmi les invités vedettes la fille de Sainte Gianna Beretta Molla et Jonathan Roumie, acteur de Jésus de la série "The Chosen" - Un reportage de Roland Noé de Washington DC

Washington DC (kath.net/rn)

Une foule incroyable, une ambiance émouvante, des dizaines de milliers de jeunes. Quiconque est un peu fatigué de l'Église et en a assez du sectarisme de l'Église synodale allemande devrait jeter un regard salutaire sur les États-Unis. Une fois par an, il y a la "Marche pour la vie" à Washington DC, une fontaine de jouvence pour bannir toute dépression de l'Eglise. Un petit groupe kath.net a pu participer à la marche pour la troisième fois. La 50e Marche pour la vie à Washington DC était cette fois très spéciale : pour la première fois après l'importante décision pro-vie de la Cour suprême "Dobbs v. Jackson Women's Health Organization", des foules impressionnantes se sont réunies dans la capitale américaine, selon les médias, il devait y avoir plus de 100 000 personnes. Déjà la veille du jeudi, il y avait eu la Sainte Messe au Sanctuaire national de l'Immaculée Conception, un premier temps fort. Plusieurs milliers de personnes ont pris d'assaut la basilique pour la prière, les gens ont prié toute la nuit après une messe devant le Saint des Saints, avec de nombreux évêques, prêtres et la prière a également été au centre de nombreux autres événements liés à la Marche pour la Vie. Il y avait aussi des événements culturels autour du thème "Pro-Life".

Enfin, vendredi, le point d'orgue : Sous le soleil et le froid hivernal, les nombreux participants - majoritairement jeunes - se sont retrouvés au « National Mall ». En première partie, le groupe de rock chrétien-irlandais "We are Messengers" a fourni un mini-Woodstock et a fait oublier le vent glacial. Darren Mulligan, le chanteur, a déménagé à Nashville avec sa famille d'Irlande en 2016 après avoir signé un contrat d'enregistrement avec Word Entertainment. Le groupe a beaucoup de succès aux États-Unis et y a une large base de fans.

Puis le programme a commencé, un temps fort chassant l'autre. L'évêque Michael Burbidge d'Arlington, président du Comité pro-vie de la Conférence épiscopale américaine, a encouragé les participants. "Nous sommes tellement fiers de vous. Merci pour votre témoignage », a-t-il dit aux nombreux participants au nom des autres évêques.

Puis Lynn Fitch est montée sur le podium. Fitch est considérée comme l'une des grandes héroïnes pro-vie des États-Unis car, en tant qu'avocate de l'État du Mississippi, elle a contribué à faire tomber les lois nationales sur l'avortement aux États-Unis. "Mais ce n'est en aucun cas la fin de notre voyage", a-t-elle souligné. Puis vinrent des politiciens républicains et même un jeune politicien démocrate. "J'ai assisté à la première marche pour la vie en 1974. Cet événement nous a incités à faire de plus en plus pour défendre la vie", a déclaré Chris Smith, représentant du New Jersey. Steve Scalise, le nouveau chef de la majorité républicaine au Congrès, a souligné dans son discours qu'avec la fin de Roe v. Wade a initialement été remportée la première bataille. L'homme politique du sud de la Louisiane, qui a survécu à un assassinat par balle par un gauchiste radical en 2017, a déclaré qu'après seulement huit jours, la nouvelle majorité était en mesure d'adopter une législation prévoyant des soins médicaux pour les enfants qui survivent après leur avortement en dehors de l'utérus. Auparavant, cette loi avait été rejetée par les démocrates un nombre incroyable de 80 fois au Congrès. "C'est la différence que font les élections." Scalise a également déclaré dans son discours qu'un seul démocrate au Congrès avait approuvé le projet de loi, même si les sondages montrent que plus de 70% des citoyens américains le soutiennent. Cependant, il est actuellement difficile de savoir si la loi sera votée au Sénat, puisque les démocrates y sont majoritaires.

Trenee McGee, membre de la Chambre des représentants du Connecticut, a alors provoqué beaucoup d'excitation avec son enthousiasme. La jeune démocrate a montré que tous les démocrates ne sont pas du côté de la "culture de la mort". « Je me tiens ici aujourd'hui et je proclame 'la vie'. Je défends les femmes noires pro-vie dans le monde entier. » Le point culminant suivant a été la performance de sœur Mary Casey et de sa sœur biologique Casey, qui est porteuse du syndrome de Down. Casey a dit dans le micro devant la foule : "J'aime ma vie. J'ai le syndrome de Down. Mais cela ne me définit pas. C'est Dieu qui me définit. Nous sommes tous infiniment précieux, que nous soyons nés ou à naître, handicapés ou non.

Une femme italienne très particulière est ensuite entrée sur scène en tant qu'invitée surprise : Gianna Emanuela Molla, la fille de sainte Gianna Beretta Molla. En 1962, la sainte italienne a strictement refusé de faire avorter son propre enfant pour sauver sa santé. Gianna Emanuela a dit qu'elle remercie Dieu chaque jour pour le don de la vie. "Je ne serais pas là si je n'étais pas autant aimée."

Mais vint ensuite le véritable invité vedette du jour : Jonathan Roumie, qui incarnait Jésus dans la série biblique "The Chosen", déjà culte dans les milieux chrétiens. Jonathan a été accueilli par un tonnerre d'applaudissements et a partagé qu'il avait vu des miracles dans sa propre vie. « Dieu est réel. Jésus est la lumière du monde." L'acteur de Jésus a rendu compte de ses trois dernières années avec la série The Chosen. Il a ensuite spécifiquement fait prendre conscience que non seulement Dieu est réel, mais aussi Satan. C'est le "père du mensonge" qui veut semer le doute alors que dans votre cœur vous savez réellement quoi faire. "L'avortement est satanique. Mais le temps de Satan est limité. Son travail est de causer ma destruction et la vôtre. " "Mais nous savons aussi comment l'histoire se termine : c'est Dieu qui a gagné."

Roumie a ensuite rappelé que l'industrie du divertissement avait eu des influences démoniaques ces dernières années et que les choses s'annonçaient très sombres. Des éléments sataniques peuvent être trouvés dans de nombreux films. Il y aurait des films au contenu destructeur. Que pouvez-vous faire? Il ne faut pas avoir peur. « N'ayez pas peur ! Nagez contre le courant! Choisissez la vie ! » A la fin de son discours, l'acteur a appelé les participants à prier le chapelet et à regarder dans les recoins sombres de leur vie et à les remplir de la lumière du Christ.

Photos sur kath.net-MeWe : https://mewe.com/p/kathnet

Discours de l'acteur de Jésus Jonathan Roumie

Discours de la fille de Sainte Gianna Beretta Molla

Toute la marche en accéléré :

Plus de films :

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel