Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand un pape jésuite « explique » aux journalistes pourquoi Mgr Aupetit « ne peut plus gouverner »

IMPRIMER

Un « verbatim » des déclarations alambiquées du pontife romain à la presse publié par Jean-Marie Guénois dans le « Figaro » :

Aupetit JSFONCD5RRDOTKL4ZPBL2I5ZYE.jpg« Dans l'avion qui le ramenait lundi d'Athènes vers Rome, le pape François a évoqué plusieurs sujets d'actualité devant la presse, il a notamment expliqué pourquoi il avait accepté la démission de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris. Nous publions la réponse intégrale du pape à cette question sur la base du compte rendu de l'agence romaine de presse I.Media, présente dans l'avion :

Pape François - Sur le cas Aupetit. Je me demande : mais qu'est-ce qu'a fait Aupetit de si grave qu'il a dû donner sa démission. Qu'a-t-il fait ? Si nous ne connaissons pas la cause, nous ne pouvons pas condamner. Quelle a été la cause ? Qui le sait ? C'est laid, non ?

Relance de la question : «Y a-t-il eu des problèmes de gouvernance ou d'autres choses ?»

Pape François - Avant de répondre, je dirai : faites l'enquête. Faites l'enquête. Parce qu'il y a le danger de nous dire «il a été condamné». Qui l'a condamné ? C'est l'opinion publique, c'est la rumeur. Mais qu'a-t-il fait ? Nous ne savons pas. Si vous savez pourquoi, dites-le. Sinon je ne peux pas répondre. Vous saurez pourquoi.

Parce qu'il y a eu un manquement de sa part, une faute contre le 6e commandement («tu ne commettras pas d'adultère», NDLR), pas de façon totale, mais des petites caresses, des massages qu'il faisait à sa secrétaire. C'est ça l'accusation. C'est un péché. Mais cela n'est pas un des péchés les plus graves, parce que les péchés de la chair ne sont pas les plus graves. Les péchés les plus graves sont ceux qui ont le plus d'angélisme. La superbe, la haine… Ceux-là sont les plus graves.

Aupetit est pécheur, je le suis aussi… comme l'a été Pierre, l'évêque sur lequel Jésus Christ a fondé l'Église. Comment la communauté de cette époque a-t-elle pu accepter un évêque pécheur ? Et celui-là avait fait des péchés sans angélisme, celui de renier le Christ. Mais c'est une Église normale, elle était habituée à se sentir toujours pécheresse, tous. C'est une Église humble. On voit que notre Église n'est pas habituée à avoir un évêque pécheur, nous faisons semblant de dire «mon évêque est un saint». Nous sommes tous pécheurs.

Quand le commérage grandit, il grandit… et détruit la réputation d'une personne, il ne pourra plus gouverner. Parce que sa réputation est détruite, non pas pour son péché – qui est péché, comme celui de Pierre, comme le mien, comme le tien, c'est un péché – mais à cause des commérages des personnes responsables de raconter les choses. L'homme dont on a détruit publiquement la réputation de cette façon ne peut pas gouverner. Et cela, c'est une injustice. C'est pourquoi j'ai accepté la démission d'Aupetit, non pas sur l'autel de la vérité, mais sur l'autel de l'hypocrisie. »

Ref. Mgr Aupetit «ne peut plus gouverner» car «sa réputation a été atteinte», dit le pape

Commentaires

  • "Mais qu'a-t-il fait ? Nous ne savons pas."
    Deux phrases plus loin: "..des petites caresses, des massages qu'il faisait à sa secrétaire. C'est ça l'accusation."
    Tu dis que tu ne sais pas, ensuite tu montres que tu sais!
    Je n'arrive pas à te suivre!


    "Parce que sa réputation est détruite... j'ai accepté la démission d'Aupetit"...
    J'aurais cru naïvement qu'il valait mieux la restaurer.
    On m'objectera que c'est ce que fait cette déclaration.
    Bof! Le développement sur l'"évêque pécheur" et la relativisation des "péchés de la chair" ne m'en persuade pas.

  • On savait depuis longtemps qu'un mystérieux "mal de l'altitude" frappe le pape Bergoglio à chaque retour de voyage, dans l'avion face aux journalistes.
    Mais cette fois il s'est surpassé lorsqu'il tente d'expliquer les raisons qui lui ont fait accepter aussi précipitamment la démission de Mgr. Aupetit.
    Pas le temps de faire la moindre enquête? Qu'à cela ne tienne : les journalistes sont chargés de la faire!
    "Mgr Aupetit a été sacrifié non sur l'autel de la vérité, mais sur l'autel de l'hypocrisie": l'hypocrisie de qui ?
    Tout porte à croire que Mgr Aupetit s'est sacrifié sur l'autel de cette vérité qu'il proclamait haut et fort, en dérangeant beaucoup de gens qui ne le lui ont pas pardonné.
    Mais fallait-il que le pape se charge du coup de grâce?
    Après les cardinaux Burke, Müller et quelques autres...

  • Les propos de François sont incohérents et vulgaires.
    C'est un coup de sabre envers Mgr Aupetit qui n'est jugé que sur la base de rumeurs que le pape ne devrait pas divulguer et qui laissent imaginer un péché loin d'être petit. Je crois surtout que ce traitement expéditif n'a été réservé à l'archevêque de Paris que parce qu'il n'est pas progressiste.
    Chaque fois que François parle dans un avion, il fait honte aux catholiques qu'il représente.

  • Entièrement d'accord.
    Saint Jean-Paul II et Benoît XVI tenaient aussi des conférences de presse dans l'avion, répondant en direct aux journalistes. C'est toujours un exercice périlleux, mais jamais on les a entendus tenir des propos approximatifs ou scandaleux.

  • Avant de regarder "la paille qui est dans l'oeil de ton frère regarde la .... qui est dans ton oeil "
    Pauvre pape, il ne peut pas dire quoique ce soit que la critique fuse ....

  • Ah parce que vous trouvez que des propos incohérents, qui se contredisent sans cesse depuis 8 ans et dans ce cas-ci, sont scandaleux, ne méritent aucun jugement?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel