Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

N'en déplaise aux médias, la plupart des Américains sont favorables à des restrictions de l’avortement

IMPRIMER

De Nicole King sur IfamNews.com :

La plupart des Américains sont favorables à des restrictions de l’avortement

L'abolition de Roe vs. Wade est imminente : la population y est majoritairement favorable. L'avortement deviendrait alors l'affaire des États.

 15 mai, 2022

Un peu plus d’une semaine s’est écoulée depuis que Politico a fait état d’une fuite au sein de la Cour suprême, laissant présager une probable annulation de Roe v. Wade. Les médias se sont intéressés de près à la question, tous les médias mainstream insistant sur le fait que la majorité des Américains soutenaient Roe de manière inébranlable.

Mais les chiffres peuvent être trompeurs – ou, pire encore, ils peuvent être utilisés à des fins de tromperie. Timothy Carney, de l’American Enterprise Institute, a expliqué de manière convaincante que la plupart des Américains ne sont pas favorables à un accès illimité à l’avortement et ne comprennent pas vraiment ce qu’est Roe et ce qu’elle entraîne. “La plupart des gens disent soutenir Roe v. Wade “, écrit Carney, “mais c’est parce que la plupart des gens ne connaissent pas Roe , et ils ne savent pas ce que cela signifierait de l’annuler”. Il poursuit : “Dans les sondages sur Roe v. Wade, les conséquences du jugement ne sont souvent pas décrites. Souvent, ils sont présentés de manière erronée. … Ils disent typiquement que Roe ‘a légalisé l’avortement’, signifiant par là que l’annulation du jugement interdirait tout avortement”.

La majorité des Américains semble penser que l’abolition de Roe signifierait que tous les avortements seraient illégaux dans tout le pays. Ce que la plupart des gens ne comprennent pas, c’est que l’abrogation de la réglementation Roe permettrait aux États de prendre à nouveau les décisions relatives à l’avortement, là où elles devraient être. Si vous cherchez une preuve de la division des États-Unis sur la question de l’avortement, jetez un coup d’œil à ce tableau du Guttmacher Institute, qui répertorie les restrictions à l’avortement par État. Dans six États, il n’y a pas de limite à l’avortement, dans beaucoup d’autres, la limite est fixée à 20 ou 24 semaines, et dans 20 États, la “viabilité” n’est pas claire et change constamment. Au Texas (et maintenant en Oklahoma), la détection de l’activité cardiaque du fœtus est considérée comme la limite pour un avortement légal – environ six semaines.

En d’autres termes, les Américains, comme le montre du moins leur comportement de vote, sont toujours assez divisés sur la question de savoir si l’avortement devrait être légal, dans quelles circonstances et à quel stade de la grossesse. Carney fournit des preuves convaincantes du fait que seuls 18 % des Américains souhaitent un accès illimité à l’avortement jusqu’au moment de la naissance. Des sondages plus récents du Pew Research Center montrent que seul un Américain sur cinq pense qu’il ne devrait y avoir “aucune limite” à l’accès à l’avortement. Carney présente également des données d’enquête montrant que la plupart des Américains sont favorables à un délai de 24 heures avant qu’une femme puisse avoir recours à une interruption de grossesse. Une majorité est également d’avis que les médecins devraient montrer une échographie à la mère avant de pouvoir pratiquer un avortement. Toutes ces mesures indiquent que les Américains ont une attitude plus nuancée et plus prudente vis-à-vis de l’avortement que ce que les partisans de l’avortement veulent nous faire croire.

Les cris incessants des médias selon lesquels “la plupart des Américains soutiennent Roe” sont tout simplement faux et méritent d’être dénoncés comme des mensonges. Malheureusement, la plupart des Américains ne comprennent pas Roe, mais pensent que l’avortement est une question grave et sérieuse qui devrait devenir illégale à un certain moment de la grossesse.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel