Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Août : prier pour les petits et moyens entrepreneurs

IMPRIMER

De Vatican News :

En août, le Pape invite à prier pour les petits et moyens entrepreneurs

Pour ce mois d'août, l'intention de prière du Pape François est dédiée aux petits et moyens entrepreneurs du monde entier, durement touchés ces derniers mois par la crise socio-économique.

Cette intention de prière est présentée par La Vidéo du Pape, à travers le Réseau Mondial de Prière du Pape. François invite ainsi toute l'Eglise à prier «pour que les petits et moyens entrepreneurs, durement touchés par la crise économique et sociale, puissent trouver les moyens nécessaires à la poursuite de leur activité, au service des communautés où ils vivent». Selon les données de la Banque mondiale pour 2021, une entreprise sur quatre dans le monde a perdu la moitié de son chiffre d'affaires, en raison de la pandémie.

Voici la transcription des paroles du Saint-Père :

À la suite de la pandémie et des guerres, le monde est confronté à une grave crise socio-économique. Mais nous ne nous en rendons pas encore parfaitement compte ! Parmi les plus durement touchés se trouvent les petits et moyens entrepreneurs. Ceux qui travaillent dans les commerces, l’artisanat, le nettoyage, les transports et tant d'autres secteurs encore. Ceux qui ne figurent pas sur les listes des plus riches et des plus puissants et qui, malgré les difficultés, créent des emplois tout en assumant leurs responsabilités sociales. Ceux qui investissent dans le bien commun au lieu de cacher leur argent dans des paradis fiscaux.

Tous consacrent une énorme capacité créative à changer le cours des choses en partant du bas, d'où surgit toujours la meilleure créativité. Avec du courage, des efforts et des sacrifices, ils investissent dans la vie, générant du bien-être, des opportunités et du travail. Prions pour que les petits et moyens entrepreneurs, durement touchés par la crise économique et sociale, puissent trouver les moyens nécessaires à la poursuite de leur activité, au service des communautés où ils vivent.

Commentaires

  • Ce n'est pas le capitalisme et encore moins le libéralisme, le problème. C'est la connivence malsaine entre secteur public et secteur privé qui se traduit concrètement par des subsides, des passe-droits et autres privilèges qui n'ont pas lieu d'être. La liberté d'entreprendre et l'exercer afin de créer de la richesse et de gagner, il n'y a rien de plus noble. C'est un des droits naturels car il ne peut y avoir de liberté sans liberté économique. C'est tirer la société vers le haut et non vers le bas comme une certaine idéoogie mêle-tout à tendance totalitaire qui, lorsqu'elle est appliquée, n'a de cesse que d'avilir l'Homme dans sa dignité. Pourtant, certains y croient encore et en redemandent toujours plus.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel