Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Belgique : les maisons de religieux exclues des priorités de vaccination contre la pandémie de coronavirus

IMPRIMER

Les Belges sont-ils tous égaux devant les normes sanitaires ministérielles et autres relatives à la pandémie de coronavirus ? Après le numerus clausus impraticable limitant à 15 le nombre de fidèles autorisés à prendre part ensemble à un acte du culte dans une église, quelle qu’en soit la dimension, les pouvoirs publics en Wallonie et à Bruxelles auraient, maintenant, exclu des priorités de vaccination les résidents des maisons de repos de congrégations catholiques constituées pour les religieuses et religieux âgés. Un article de Sarah Poucet publié par le site web « cathobel » ce 24 février 2021 :

mains-agees-275x150.jpg« Les maisons de repos de congrégations catholiques, accueillant religieux et religieuses, ne sont pas comprises dans les premières phases des plans de vaccinations bruxellois et wallon, alors que les maisons de repos classiques le sont. Discrimination ? L’affaire sera bientôt discutée au Parlement wallon.

La Maison Saint-Claude La Colombière, située à Bruxelles, accueille une quarantaine de jésuites âgés qui terminent leur vie dans une maison qu’ils partagent. Comme dans des maisons de repos ordinaires, les résidents bénéficient de soins infirmiers avec un personnel soignant, de cuisine et d’entretien. Pourtant, les résidents de cette maison ne sont pas encore vaccinés. Après s’être adressé à Iris Care, en charge de la vaccination à Bruxelles, les responsables de l’établissement ont reçu une réponse indiquant que le vaccin arriverait en février. Depuis, plus de nouvelles et aucun vaccin à l’horizon. Si la Colombière a décidé de ne pas s’inquiéter et d’attendre patiemment, ce n’est pas le cas de tous les lieux de séjour pour religieux et religieuses. En effet, ils sont tous écartés des premières phases des campagnes de vaccination (wallonne et bruxelloise) qui concernent les homes et les collectivités comme les maisons pour personnes handicapées.

Le Coreb, la Conférence des Religieux et Religieuses en Belgique, a décidé de fédérer les inquiétudes des différentes congrégations. Elle a envoyé ce vendredi 19 février une lettre aux ministres de la santé, dont Franck Vandenbroucke (sp.a), demandant que ces 1750 religieux et religieuses tout comme le personnel soignant de ces établissements, soient reconnus comme personnes à risque. Elle demande de mettre fin à cette différence de traitement avec les homes traditionnels en procurant rapidement le vaccin aux médecins référents de chaque communauté.

Un risque ignoré

Les structures des ces maisons pour religieux âgés varient en fonction des congrégations. Certaines s’adressent uniquement aux personnes invalides ou très âgées, d’autres regroupent des personnes valides qui prennent soin des moins valides. Dans tous les cas, la promiscuité de la vie en communauté entraîne un risque accru de contamination au Covid-19. Or, ce public de résidents est déjà fragile.

En se renseignant auprès de l’Aviq – l’Agence wallonne pour une vie de qualité en charge de l’organisation de la vaccination – le père Robert Huet, trésorier de la Coreb, a appris que ces congrégations faisaient partie de la phase de vaccination 1B, c’est-à-dire la vaccination des personnes de plus de 65 ans supposée débuter en mars. Puisqu’elles ne sont pas reconnues officiellement, toutes les structures de séjour informelles sont considérées comme des foyers traditionnels et ne seront pas vaccinées en priorité. Le risque de « cluster » présent dans ces maisons est donc ignoré.

Le cdH a décidé de dénoncer cette discrimination dont sont victimes les structures informelles, qu’elles soient religieuses ou non. Mathilde Vandorpe interpellera d’ailleurs la ministre wallonne de la santé, Christie Morreale (PS), à ce sujet en commission ce mardi 2 mars ».

Ref.les maisons de religieux exclues des priorités de vaccination contre la pandémie de coronavirus

JPSC

Commentaires

  • C'est une chance pour eux... quand on voit les décès nombreux post-vaccination. Nombre de médecins et de scientifiques n'hésitent pas : "surtout, refusez le vaccin". Et quand on sait tout ce qu'il y a dedans, l'accepter relève de l'inconscience.

  • Votre commentaire est ridicule et odieux.
    - Ridicule parce qu'il ne repose que sur des généralisations dénuées de toute base factuelle;
    - Odieux parce qu'il méconnait la liberté de chacun de décider s'il se fait vacciner ou non. Mais pour cela, encore faut-il que la vaccination soit proposée sans parti-pris idéologique.

  • Cher Arnaud,
    Il se fait que mon chien n'est pas un cobaye, il ne sera donc pas vacciné. Quant à mes proches et moi, pour la même raison, ils ne le seront pas non plus.
    Et si vous pouviez suspendre vos leçons de morale, ce serait bien mieux que de les maintenir.

  • Ca nous rappelle le bon vieux temps des coopératives marxistes : "Pas rouge, pas de pain !"

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel