Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Touche pas à mon culte" : une banderole suspendue sur les échafaudages du Palais de Justice de Bruxelles

IMPRIMER

20210226_064713.jpg

 

Lu sur le site de la Libre :

Une banderole "Touche pas à mon culte" suspendue sur les échafaudages du Palais de justice de Bruxelles

L'action précède de quelques heures le Comité de concertation de ce vendredi.

Ce vendredi matin, quelques heures avant une nouveau Comité de concertation qui doit statuer sur la prolongation ou non de mesures sanitaires, une banderole "Touche pas à mon culte" a été suspendue sur les échafaudages du Palais de justice de Bruxelles.

Pour l’instant, l’action n’a été revendiquée par aucun des groupes qui ont organisé des manifestations (autorisées celles-là) ces dernières semaines, et deux pétitions qui ont recueilli plus de 10 000 signatures.

Ce qui indigne ces croyants est le nombre des 15 personnes maximum autorisées à se tenir dans un édifice religieux, quelle que soit sa taille ou le nombre de ses pièces. Les manifestants, comme les évêques par la voie officielle, demandent donc à ce que cette jauge soit proportionnelle à la taille des édifices religieux, comme c’est le cas pour les magasins par exemple.

Seront-ils entendus ce vendredi ? Ce n’est pas certain. À tel point que les chefs des cultes "demandent que les mesures soient revues pour le 25 mars", soit quelques jour avant la Pâque juive et la Pâques chrétienne, pouvait-on lire ce jeudi soir sur le site Cathobel.

Sans que l’on puisse objectivement quantifier la gronde, cette attente fâche un nombre croissant de croyants de différentes confessions. Ils sont de plus en plus nombreux à témoigner auprès de La Libre de leur incompréhension devant cette mesure qu’ils jugent illogique face aux jauges permises dans les centres commerciaux notamment ; ils se disent également déçus "du peu de considération" avec laquelle le monde politique tiendrait la dimension spirituelle de leur vie.

Commentaires

  • Bravo aux courageux escaladeurs! En réalité ils s'adressent à nos évêques plus qu'à nos politiques qui ne font qu'écouter nos misérables "représentants" du culte.

  • L'histoire retiendra les régimes qui ont foulé aux pieds la liberté de culte. Notre gouvernement se trouvera en belle compagnie : les coupeurs de tête de 1789, les bolchéviques, Mao etc

  • Merci pour le courage, la ténacité, la prise de risques pour dire aux responsables que nous existons encore nous les chrétiens et que nous avons des droits de pratiquer notre culte.
    C'est vraiment très grave !
    Nous ne vivons que par le relationnel, avec nos semblables, c'est une évidence, avec notre Dieu Créateur, nous avons notre place et nous la revendiquons !

    Le chosification de la personne fait basculer nos idées, notre regard, nos comportements, nos actes.
    Bin, nous sommes devenus des chiffres, des courbes, des probabilités, des objets potentiellement contagieux qu'il faut repérer, confiner, empêcher de circuler hors frontières ... comme des poulets confinés.

    Un vaccin est né ou plutôt une thérapie génétique expérimentale qui réglera tous les problèmes, mais il faut encore attendre, sans savoir comment les humains vont réagir puisque c'est nouveau.
    Les corps servent de matière première pour la recherche des laboratoires et la production des vaccins et cela fait produire beaucoup de sous, en chiffres, en courbes, en probabilités. C'est ce qui compte apparemment ...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel