Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cours de liturgie par Denis Crouan, docteur en théologie; 13ème leçon – L’histoire de la liturgie : la fin du Moyen âge et la dévotion expressive (XII° au XIV° s)

IMPRIMER

Liturgie 13 – L’histoire de la liturgie : la fin du Moyen âge et la dévotion expressive (XII° au XIV° s) (44 mn) 

https://youtu.be/QS6MhU9of1I   

Denis Crouan aborde dans cette leçon la liturgie à la fin du Moyen âge. Les fidèles développent progressivement un sens accru de la présence réelle du Christ. Cette adoration sacrée conduit à des dévotions plus marquées : 

Encensement des offrandes (XIIe s)

Tabernacle et réserve eucharistique

Adoration du saint sacrement

Exposition de l’hostie dans un ostensoir. 

La vénération médiévale de l’Eucharistie atteint son apogée avec l’introduction de la fête du « Corpus Christi » (Sainte Julienne de Cornillon, 1193-1258). 

À la fin du Moyen Âge, on aime ce qui est expressif tant dans l’architecture sacrée que dans la liturgie : Définition des couleurs liturgiques, chasuble romaine amples). C’est là une des origines de la « scénographie » du culte : la liturgie devient une occasion de parader et le goût baroque en est l’une des plus belles expressions. 

COURS DE LITURGIE, PAR DENIS CROUAN, DOCTEUR EN THEOLOGIE, 2022 

https://www.youtube.com/playlist?list=PLuko328jWH_06CYFfUP8d6v_vzl9f4UbI 

Cours donné par Denis Crouan, docteur en théologie, en entretien interactif avec Arnaud Dumouch. 

Vidéo du site http://docteurangelique.free.fr/fichiers/InstitutDocteurAngelique.htm, les œuvres complètes en français de saint Thomas d'Aquin. 

Denis Crouan 2022. 

LA LISTE TOTALE ET DANS L'ORDRE DES COURS DEJA EN LIGNE : 

COURS DE LITURGIE, PAR DENIS CROUAN, DOCTEUR EN THEOLOGIE, 2022 

https://www.youtube.com/playlist?list=PLuko328jWH_06CYFfUP8d6v_vzl9f4UbI 

Cours donné par Denis Crouan, docteur en théologie, en entretien interactif avec Arnaud Dumouch. 

Vidéo du site http://docteurangelique.free.fr/fichiers/InstitutDocteurAngelique.htm, les œuvres complètes en français de saint Thomas d'Aquin. 

Denis Crouan 2022. 

Suite à la fermeture du site français « Pro liturgia », l’Institut belge Docteur angélique a demandé à son fondateur, Denis Crouan, de donner les fruits de plus de 20 ans de travail à travers un cours complet de liturgie, posté sur Internet à l’usage de chacun.  

PARTIE I. Leçons introductives : L’occasion de ce cours et l’importance de la liturgie 

Pourquoi le site "Pro Liturgia" (défense de la liturgie de saint Paul VI) jette l'éponge ? (41 mn) 

https://youtu.be/lcNbI16Qj3Q  

janvier 2022, Interview de Monsieur Denis Crouan, fondateur et recteur du site « Pro Liturgia ». 

Depuis des années, Denis Crouan, en communion avec le pape Benoît XVI, défendait sur le site « PRO LITURGIE » la liturgie du Concile Vatican II, faite de dignité orientée vers l'amour intime entre l'âme et Jésus eucharistie. Il a décidé de tout arrêter.  

CITATION DE SON DERNIER MESSAGE : "Demander au clergé actuel que soit respectée la liturgie de l’Église conduit à perdre son temps : avec une obstination souvent doublée d’une profonde inculture, ceux qui occupent les places d’où ils sont censés enseigner, précéder, et conduire les fidèles – à tous les niveaux dans l’Eglise, du pape au simple curé de paroisse – semblent vouloir systématiquement saboter le culte divin d’une façon qui demeure parfaitement incompréhensible". 

Cette phase de découragement aboutira, je l'espère, à ce que Monsieur Denis Crouan nous donne, pour l'Institut Docteur Angélique, un cours de liturgie sur Internet en vidéos. 

Liturgie 1 – « Le krach » : La grande crise liturgique liée à « la génération de la déconstruction » à partir de 1966, par Denis Crouan (60 mn) 

https://youtu.be/RpRCm1afbB0  

Dans cette leçon introductive, le Docteur Denis Crouan, afin de montrer l’importance de ce cours de liturgie, raconte son expérience de la grande crise qui, concomitante à Vatican II, a tout déconstruit dans les Eglises d’Occident : Théologie, discipline, liturgie. Cette crise a pu être confondue à tort avec le Concile Vatican II à cause de sa concomitance. Face à cela, le pape Paul VI a vécu un véritable martyre intérieur. 

Liturgie 2 – La déconstruction de la liturgie dans les années 70 puis le début de son renouveau, par Denis Crouan (48 mn) 

https://youtu.be/HLznFTCeSpg  

Dans cette dernière leçon introductive, le Docteur Denis Crouan établit une liste (non exhaustives) des lentes dégradations de la liturgie. En réalité, c’est comme une vague qui s’est abattue sur l’Eglise et qui a accompagné les années 70. Elle a déconstruit la vérité (la théologie), puis la bonté (l’amour de Dieu et le sens du sacré) et enfin le beau. Il en analyse les causes et le début du redressement par le cardinal Ratzinger qui est un grand amoureux de la liturgie. 

Liturgie 3 - Qu’est-ce qu’une liturgie de façon générale et plan de ce cours, par Denis Crouan (35 mn)  

https://youtu.be/CUJD8S4Dn9A  

Cette leçon introductive définit ce qu’est la liturgie et donne le plan général de ce cours.  

Définition en théologie scientifique : « Une œuvre de beauté venant du peuple et tournée vers Dieu à travers des rites » 

Définition en théologie mystique : « Le chant de l’épouse (l’Eglise) qui, portée par l’Esprit Saint, s’adresse à l’Epoux (Dieu) et reçoit en retour des grâces de Dieu ». 

La liturgie est donc accompagnée et trouve sa valeur dans quatre qualités : « amour et respect, effacement de soi et transparence ». Sans ces valeurs inséparables, la liturgie est un chant mort. 

PARTIE II. L’histoire de la liturgie et de son évolution 

Liturgie 4 - L’origine de la liturgie dans l’histoire de l’humanité (49 mn) 

https://youtu.be/8lHK-BmFZtg  

Denis Crouan part de généralités sur les premières croyances de la période préhistorique (du paléolithique et son animisme, en passant par le néolithique et l’apparition des paganismes). De là, il va dans les premiers mythes que l’on retrouve dans toutes les grandes religions et qui s’affinent dans le monde juif à mesure que prend corps et sens l’alliance avec Yahvé. On voit se mettre en place diverses notes de la liturgie : 1° Le respect pour le sacré ; 2° Le rôle du prêtre comme médiateur avec le Tout-autre ; 3° L’importance des rites et en particulier des sacrifices. 

Liturgie 5 – Les bases de la liturgie à partir de la naissance du Christ jusqu’à la Pentecôte (54 mn)  

https://youtu.be/3AnoVLjJ4Vo  

Denis Crouan aborde ici les bases de la liturgie. La vie de Jésus est le lieu où s’établit l’esprit de la liturgie chrétienne. On le voit dès sa naissance célébrée par les anges ce qui indique que tout a son sens dans le Ciel dont la terre n’est que la préparation et le vestige.  

Le vieillard Siméon donne une autre note de la liturgie : elle est fondée sur la longue préparation de l’Ancien testament et tendue vers l’avenir qui est dans l’autre monde. 

La sainte Cène montre Jésus assumant tous les rites de la Loi de Moïse (il est donc traditionnel) mais les transfigurant par l’amour : « Voici que je fais toutes choses nouvelles ». 

Liturgie 6 – Que sait-on au sujet des racines de la liturgie (Ier au IIIème siècle) ? (66 mn) 

https://youtu.be/85gLqRKLNmA  

Denis Crouan aborde ici ce qu’on sait sur l’établissement de la liturgie au début de l’Eglise, durant les trois premiers siècles. Les sources historiques sont lacunaires. Ce qui est remarquable, c’est qu’il existe partout une base essentielle : ce qui a été institué par le Seigneur ou par les Apôtres. Le reste s’élabore peu à peu. La Tradition orale, la transmission par la mémoire sont essentielles. Saint Justin (100-165) nous donne la structure fondamentale des messes actuelles (pénitence, lecture, homélie, fraction du pain, action de grâce). 

Peut-on parler de la « messe de toujours » ? Cette expression n’est valable que pour les paroles de la consécration (voir 1 Corinthiens 11, 23 Pour moi, en effet, j'ai reçu du Seigneur ce qu'à mon tour je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, la nuit où il était livré, prit du pain etc. ».  

Liturgie 7 – Premiers sanctuaires, premières pratiques et première théologie de la liturgie (du Ier au IIIème siècle) (52 mn) 

https://youtu.be/ZnSAqGuWCkk  

Denis Crouan utilise les découvertes archéologiques et documentaires récentes et démontre l’aspect progressif de la mise en place des choses en lien avec la liturgie durant ces trois premiers siècles.  

Les églises : L’Église primitive ne se voyait pas exclusivement comme un corps mystique mais avait déjà des lieux sacrés dédiés spécifiquement aux rites liturgiques. A Rome, la première basilique avait été construite pour débarrasser le Forum des tribunaux qui l’encombraient.  

Les objets du culte : D’abord des objets précieux exclusivement réservés au culte comme le prouve le procès-verbal d’une confiscation des biens de l’église de Cirta en Afrique du Nord (mai 303).  

Le temps de la prière : Quand célébrait-on l’Eucharistie ?  

Comment se tenaient les fidèles durant les célébrations eucharistiques ? Orientés ers l’Orient ? Le prêtre aussi ?  

Liturgie 8 –La fixation progressive des rites (du IIIème au VIIIème siècle), par Denis Crouan (70 mn) 

https://youtu.be/MCZ3UET3G1M  

Denis Crouan indique : « Ce chapitre permet de mieux comprendre la « messe de toujours » et de voir que notre liturgie actuelle est éminemment « traditionnelle ». On a peu de renseignements avant le IV° s. Le pape Damase (366-384) christianise des symboles de l’ancienne culture romaine (lieux et temps liturgiques, le style du canon de la messe et des oraisons). La prière liturgique respecte la règle des trois « officia » (tâches de la rhétorique classique). Elle doit - exprimer la foi (docere) ; former le sens esthétique des fidèles (delectare) ; pousser les fidèles à s’engager dans une vie vertueuse (movere). 

Au début du Moyen âge, on compte une centaine de types de liturgies en Occident qui toutes se rattachent tous à la forme de la célébration eucharistique qui est née à Jérusalem et s’est développée à Rome. Le chant y joue un grand rôle (le chant dit « grégorien » tel que nous le connaissons aujourd’hui n’existe pas encore). 

Liturgie 9 – Crise et renouveau de la liturgie, expansion de la liturgie romaine VIIème au VIIIème siècle, par Denis Crouan (63 mn) 

https://youtu.be/Gr-1ezYvczk  

Le rôle de saint Grégoire le grand (590-604) au début du VIIe siècle est à l’origine d’une réforme de la liturgie romaine par suppression des doublons et purification des textes douteux. Il lui donne aussi son esprit : « la contemplation donne son sens à l’action ». et ses trois pieds :  

1° La tenue de soi (une ascèse comme garde du cœur) ;  

2° La componction (tout part du coeur pour conduire à l’humilité).  

3° La volonté de se mettre en « état de prière ».  

La visite en France du pape Etienne II en 734, accompagné des chantres de l’Eglise de Rome, va répandre la liturgie romaine dans le royaume des francs, qui vivait une liturgie en crise et dégradée.  

Ainsi, l’expression « messe de toujours » utilisée dans certains milieux catholiques n’a guère de sens du point de vue historique : ce qui est « de toujours » et doit le rester n’est pas le rite de la messe mais l’Eucharistie et la théologie sur laquelle s’établissent les différentes formes liturgiques ayant l’agrément de l’Église.  

Liturgie 10 – La diffusion des premiers missels en pays franc, et les raisons de l’apparition de couches d’ajouts (VIII° au X° s.) (40 mn) 

https://youtu.be/MC6eHsl0cTQ  

Denis Crouan raconte comment peu à peu et en lien avec la piété locale, des prêtres rajoutaient des prières privées ou des dévotions personnelles au Canon romain dont la sobriété et la limpidité semblait ne pas suffire à certains. C’est l’étape importante de l’élaboration des « recueils de prières privées » devant être dites par le célébrant à différents moments du rite liturgique. Ce sera suivi par leur limitation probablement par un ensemble de clercs au XI° s.  

Liturgie 11 – La mise en place de la musique du VIII° au X° s. : la liturgie est par essence une prière chantée) (46 mn) 

https://youtu.be/mLCrWYdquus  

Denis Crouan est aussi organiste. Il raconte ici comment peu à peu est apparu au premier millénaire en pays Franc, avec retour fécond d’influence romaine, le chant grégorien. Le nom de « grégorien » fait référence au pape saint Grégoire le Grand qui n’en est pas l’auteur mais l’inspirateur involontaire.  

Comment fonctionne le chant Grégorien avec 1° sa corde de base 2° ses différents modes qui en créent l’atmosphère et 3° son latin et ses accents linguistiques chantant.  

Il traite aussi des trois catégories de chants grégorien : 1° syllabique (une note par syllabe) ; 2° semi-orné (quelques notes ajoutées) et 3° mélismatique (guirlandes de notes).  

Mais, au-delà de ces techniques, ce chant a une âme qui vient de la prière (ce qui explique qu’un chœur technique de professionnels sans prière ne produit pas du bon grégorien).  

Liturgie 12 – L’histoire de l’apparition du missel plénier à partir de l’Ordre franciscain au XIII° s. (44 mn)  

https://youtu.be/I2Ijx8XmUbA   

Denis Crouan aborde dans cette leçon le grand changement qui marque le XIII° s : Ce siècle est sans doute celui de la vraie entrée de l’Europe dans la Renaissance : on s’oriente vers une Eglise plus "mondaine", et des évêques voulant montrer leur puissance par de grandes constructions. Les Ordres mendiants (Dominicains et Franciscains) réagissent à cela. Ils ne sont plus cloitrés et ont besoin de livres portatifs et simplifiés. On y voit apparaitre les messes privées. Le missel qu’ils vont composer pour raison d’itinérance fera un retour à Rome et influencera la pratique liturgique de la Curie papale et ainsi façonner l’ « Ordo Missalis secundum consuetudinem romane Curie ». C’est donc grâce aux Franciscains qu’une unification de la structure rituelle de la liturgie romaine fut réalisée dans l’Église latine au XIII° s.  

Deux questions en fin de cours : La présence d’un servant de messe était-elle obligatoire ? Les servantes de messe féminines existaient-elles à cette époque ? 

Liturgie 13 – L’histoire de la liturgie : la fin du Moyen âge et la dévotion expressive (XII° au XIV° s) (44 mn) 

https://youtu.be/QS6MhU9of1I   

Denis Crouan aborde dans cette leçon la liturgie à la fin du Moyen âge. Les fidèles développent progressivement un sens accru de la présence réelle du Christ. Cette adoration sacrée conduit à des dévotions plus marquées : encensement des offrandes (XIIe s), Tabernacle et réserve eucharistique, adoration du saint sacrement, exposition de l’hostie dans un ostensoir. La vénération médiévale de l’Eucharistie atteint son apogée avec l’introduction de la fête du « Corpus Christi » (Sainte Julienne de Cornillon, 1193-1258). À la fin du Moyen Âge, on aime ce qui est expressif tant dans l’architecture sacrée que dans la liturgie : Définition des couleurs liturgiques, chasuble romaine amples). C’est là une des origines de la « scénographie » du culte : la liturgie devient une occasion de parader et le goût baroque en est l’une des plus belles expressions. 

Liturgie 24 : Les origines de la crise liturgique depuis 1945, entretien avec Denis Crouan (60 mn) 

https://youtu.be/wN2vDonsszo  

On croit souvent que la crise date de Vatican II (1964). On se trompe. La crise trouve ses racines bien plus profondément, dans les attaques contre la vérité et la charité. Le beau n’entre en crise que parce que le vrai et le bien le sont, comme un corps privé de l’Esprit Saint. 

Analyse de la réforme liturgique de Vatican II (missel de 1969). 

La falsification qui en a suivi dans l’Occident, parallèlement à la crise occidentale de déconstruction de « mai 68 ». Une vague est passée sur l’Occident, emportant tout. 

La tentative pastorale de Benoît XVI en 2007 par son Motu Proprio espérant une paix liturgique entre deux camps antinomiques. Liturgie ordinaire et liturgie extraordinaire. 

Le rétropédalage du pape François par un autre Motu Proprio, à cause, semble-t-il, d’un effet indésirable grave constaté par quelques évêques : une Eglise parallèle rigide et élitiste était en train de se créer. 

Liturgie 25 : Le sens eschatologique de la liturgie catholique, Entretien avec Denis Crouan (57 mn) 

https://youtu.be/7zcuRReV8Rk 

La liturgie catholique, chant de l'épouse vers le Seigneur Jésus, est signe des temps et du retour du Christ. Son contenu porte cette espérance finale. Mais on peut le voir dans son évolution au cours de l'histoire à la lumière de la foi de l’Eglise dans le sens de l’histoire, lieu de purification de l’Eglise décrit par le Catéchisme de l'Eglise Catholique 675 à 677 :  

1° Liturgie du silence cachée au début de l'Eglise ;  

2° Liturgie de la gloire à partir du XIII° s. ;  

3° Liturgie d'entrée dans les grandes luttes finales, à partir de Vatican II ; 

4° Un jour, l’Eglise vivra ses épreuves finales et un samedi saint, à l’image de son Epoux céleste ; 

5° Lorsque le Christ reviendra, ce sera une liturgie de la résurrection ; 

6° Après le reste du purgatoire, l'humanité entrera dans la Vision béatifique où ce sera la liturgie éternelle ; 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel