Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Informations sur le blog - Page 8

  • Contretemps

    IMPRIMER

    Nous avons souffert de la panne qui a frappé toute la plate-forme "Hautetfort" depuis hier (23H30) jusqu'à ce samedi midi. Nous sommes désolés de cette interruption et nous nous remettons au travail...

  • Belgicatho a été très fréquenté durant le mois d'août

    IMPRIMER

    D'après les statistiques fournies par la plate-forme Hautetfort, notre blog a été visitépar 8.112 visiteurs uniques durant le mois d'août; ils y ont effectué 21.337 visites, consulté 49.581 notes. Le nombre des consultations journalières varie entre 1.599 et 3.496 tandis que le nombre quotidien des visiteurs oscille entre 688 et 897.

    Ces chiffres manifestent un intérêt croissant pour notre activité que nous voudrions améliorer; c'est pourquoi nous faison appel à vos contributions occasionnelles ou régulières

  • Vos commentaires...

    IMPRIMER

    Il semble que plusieurs visiteurs aient rencontré des difficultés en voulant déposer leurs commentaires. Hautetfort nous assure que la situation est actuellement rétablie.

    Dans le cas où vous ne parviendriez pas à déposer votre commentaire, vous seriez gentils de nous en avertir, soit par un message adressé à "belgicatho blg" sur facebook, soit en nous adressant un email: www.belgicatho.be. Dans tous les cas, votre adresse mail ne sera ni divulguée ni transmise à quiconque.

  • Belgicatho.hautetfort.com élargit son audience

    IMPRIMER

    Alors que le mois d'août n'est pas terminé, nous atteignons des records de fréquentation assez encourageants. Huit mille personnes différentes ont visité notre blog depuis le début de ce mois, effectuant plus de 700 visites quotidiennes (en moyenne) avec des "pics" dépassant les 800 visites. Rappelons que le blog n'existe que depuis la mi-janvier. Cette progression constante nous détermine plus que jamais à poursuivre le travail entrepris. Merci de votre fréquentation et de votre soutien.

  • Se remettre à la tâche...

    IMPRIMER

    Aujourd’hui, nous reprenons le collier avec détermination. La situation est telle que, à notre plus que modeste niveau, il nous faut relayer des informations, dénoncer des situations intolérables, mobiliser « pour la bonne cause », stimuler des initiatives qui vont « dans la bonne direction », renforcer des convictions, faire de la publicité pour ce qui en vaut la peine, etc.

    Ce n’est pas simple car il y a des écueils à éviter, dont celui d’être perpétuellement accroc à Internet pour guetter « les nouvelles », de faire la course avec d’autres blogs ou sites qui placent leur point d’honneur à être les premiers à mettre des infos en ligne, de relayer tout et n’importe quoi, d’alimenter des polémiques stériles, de se prendre pour les tenants exclusifs de la vérité, de sombrer dans la mesquinerie et le pharisaïsme.

    Reprenant le fil après cette semaine de pause, il faut bien constater que les choses suivent un cours peu susceptible de nous rendre euphoriques. Le sort des chrétiens persécutés au Pakistan, en Irak et ailleurs ne semble pas près de s’améliorer. Contrastant avec ces comportements des chrétiens qui croupissent dans les geôles de régimes qui les oppriment, il y a la déglingue ambiante qui nous meurtrit. Le discours du pape ne cesse d’y faire allusion ressassant le relativisme, l’indifférentisme, le matérialisme, la course au plaisir et à la jouissance, l’individualisme, le manque d’ouverture à la grâce, le rejet des exigences, l’irresponsabilité de certains comportements, etc. Et, dans bien des cas, que dire de ce qu'il advient dans nos familles, dans nos paroisses, dans nos écoles ?

    Alors, ce n’est pas le moment de se « dégonfler » mais de prendre très au sérieux l'histoire de cette barque qui paraissait sombrer mais où, paraissant sommeiller, le Christ était pourtant bien présent…

  • Encourageant !

    IMPRIMER

    Un visiteur nous adresse ce courriel :

    "Bonjour Monsieur,

    Depuis des années, en tant que catholique, je suis de près l'actualité religieuse, et spécialement liée à la parole du magistère. Mais pas seulement. L'Eglise vit !

    J'ai assez vite compris qu'un journal qui fut longtemps catholique, La Libre pour ne pas le citer, avait cessé de l'être, en reproduisant des opinions totalement en décalage avec la réalité même des faits ou des propos tenus, preuves en main. Il suffisait d'avoir un minimum de sens de l'analyse pour bien comprendre que "certains", et pas seulement au sein de La Libre d'ailleurs, avaient pris le parti de dénigrer, en particulier, ce pape "allemand", comme on se plaît encore à l'écrire si souvent, qu'ils n'aiment pas, qu'ils haïssent même, tout simplement parce qu'il a une pensée limpide et qu'il se situe - et même qu'il nous invite également à nous situer - dans la perspective d'une tradition de 2000 ans. Et cela, les nouveaux chantres de la révolution en sacristie ne peuvent pas le digérer. Pas davantage que Monsieur Ringlet ou autres personnes en rupture, systématiquement invitées sur les plateaux ou dans les billets d'humeur, pour se répandre en accusations, en incitations malsaines.

    Combien de fois, armé de l'information réelle et complète, n'ai-je pas réagi, directement auprès de collègues, d'amis qui, souvent de bonne foi, reproduisaient les inexactitudes lues dans la presse.. ou même sur les forums !

    Et puis un jour, j'ai découvert votre site d'information, ou de réinformation comme vous l'appelez. Je voulais vraiment vous féliciter parce que vous faites oeuvre utile, spécialement, comme je le disais plus haut, parce que nous vivons dans un monde qui vibre trop souvent au son de sirènes mal intentionnées, qui ont de la religion chrétienne, et catholique en particulier, une vue déformée ou un parti pris de nuisance.

    Continuez, je vous envoie mes plus sincères encouragements. Et je termine ce mail en vous faisant partager une page que je trouve vraiment intéressante. J'en ai discuté avec un ami protestant... il est en plein tourment pour l'instant ! http://v.i.v.free.fr/pvkto/pierre-est-la-pierre.html

    En conclusion: interviens à temps et à contretemps, dénonce le mal, fais des reproches, encourage, mais avec une grande patience et avec le souci d’instruire ! Amicalement dans le Christ Jésus..."

  • Quelques notes ont été retirées de notre blog...

    IMPRIMER

    Il nous semble avoir toujours veillé à ne reproduire ici des dépêches de presse qu'après leur parution sur un site en ligne, que ce soit celui d'une publication, d'un institut de radiodiffusion ou de télévision. Mais il est vrai que nous sommes assez novices en la matière puisque nous "fonctionnons" depuis moins de cinq mois.

    Une agence de presse s'est plainte au sujet de notre blog auprès de Hautetfort (le site qui nous héberge) parce que nous avions reproduit certaines de leurs dépêches. Les publications incriminées ont été aussitôt retirées de "belgicatho".

    Comme nous sommes totalement dépourvus de moyens financiers, vous nous aideriez énormément en nous donnant le moyen d'accéder à des informations par des voies qui ne risquent pas de nous occasionner des ennuis; les meilleures informations étant celles que nos amis nous communiquent directement. Merci pour votre aide et pour votre soutien.

  • Rectificatif concernant l'attribution du prix Francqui

    IMPRIMER

    Le 2 juin dernier, nous avons mis en ligne, tel quel, le bulletin de l'Institut Européen de bioéthique : http://www.belgicatho.be/archive/2011/06/02/bulletin-de-l-institut-europeen-de-bioethique.html

    Parmi les informations reprises dans ce bulletin, il en est une qui doit être rectifiée : celle concernant l'attribution du Prix Francqui :

    "La fondation Francqui récompense une recherche 

    30/05/2011 - Recherche biomédicale

    Pierre Vanderhaeghen, chercheur FNRS à l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) à la Faculté de médecine de l'ULB, a été désigné lauréat du Prix Francqui 2011 (250.000 euros) pour ses travaux ayant notamment permis de générer pour la première fois du cortex cérébral à partir de cellules souches embryonnaires. C’est ce qu’a annoncé la Fondation, dont  le conseil d’administration multidisciplinaire est présidé par le ministre d’Etat Marc Eyskens. Le nombre d’embryons utilisés et détruits pour mener ces recherches n’a pas été mentionné." 

    Or, les sources journalistiques (notamment la dépêche de l'agence Belga figurant sur le site de la RTBF et l'info suivante : http://www.rtbf.be/info/societe/detail_le-prix-francqui-recompense-un-chercheur-de-l-ulb?id=6153333) ne précisaient pas qu'il s'agissait de recherches effectuées sur des cellules souches embryonnaires de souris et non sur de l'humain. 

    Voir le rapport de la fondation Francqui : http://www.francquifoundation.be.

    Un de nos visiteurs (le chercheur lui-même?) (dont les commentaires sont repris sous la note du 2 juin) nous l'a fait remarquer, à juste titre, et nous l'en remercions.

    Nous avons contacté l'IEB qui nous a confirmé cette erreur qui, même si elle a été commise de bonne foi, n'en reste pas moins une erreur que nous avons reproduite et que nous tenons à rectifier ici.

    Nous présentons nos excuses au chercheur injustement visé ainsi qu'à nos visiteurs et nous demandons à chacun(e) de rectifier cette information où l'on constate, une fois de plus, qu'on ne peut faire simplement confiance à la presse ni aux dépêches d'agence.

    Il reste à espérer que ces avancées scientifiques ne seront pas transposées du domaine animal au domaine humain, ce qui est déjà le cas dans de nombreux laboratoires.

     

  • Fréquentation du blog en mai

    IMPRIMER

    Durant le mois de mai, 7018 visiteurs ont fréquenté le blog; ils y ont effectué 18143 visites et consulté 39467 pages (soit entre 1273 et 2204 pages par jour au rythme de 585 à 791 visites quotidiennes). (Statistiques Hautefort)

  • Dernières nouvelles de notre blog...

    IMPRIMER

    belgi_sbp.jpgLa plate-forme "Hautetfort.com" accueille plusieurs centaines de blogs. Aujourd'hui, nous nous retrouvons en première page des "blogs Hautetfort les plus fréquentés", en neuvième position pour être précis. Nous savons que c'est passager et que tout à l'heure ou demain nous serons sans doute classés quelques pages plus loin, mais c'est un signe encourageant. C'est la première fois et cela nous a surpris. Après quelques mois d'existence, "Belgicatho" s'est fait de nombreux amis et occupe un "créneau" qui, en Belgique, restait inoccupé. D'après les données fournies par Hautetfort (mais ne sont-elles pas surévaluées?), le nombre des visites journalières oscille actuellement entre 600 et 700, ce qui n'est pas rien. Il ne s'agit pas, bien sûr, de faire la course avec d'autres blogs que nous référençons dans la colonne de droite (et qui ne nous rendent pas toujours la politesse), mais simplement de vérifier l'utilité et la pertinence de notre projet. La gloriole importe peu, ce qui compte, c'est que des informations ignorées soient diffusées, que des informations tronquées soient remises dans une juste perspective, que des esprits découragés reprennent coeur, qu'à notre médiocre niveau nous contribuions à faire avancer les choses dans la bonne direction...

    Nous y aiderez-vous?

  • Quand l'espace sacré et l'espace profane se retrouvent

    IMPRIMER

    ROME, Mardi 24 mai 2011 (ZENIT.org) – Le cardinal Gianfranco Ravasi a évoqué le phénomène des blogs comme un véritable « Parvis des Gentils » où l’espace sacré et l’espace profane se retrouvent.

    Dans L’Osservatore Romano, le président du Conseil pontifical pour la culture est revenu longuement sur la première rencontre des blogueurs organisée le 2 mai dernier au Vatican, au lendemain de la béatification de Jean-Paul II, par deux dicastères : le Conseil pontifical pour la culture et le Conseil pontifical pour les communications sociales.

    Lire la suite

  • Humbles aveux d’un blogueur improvisé

    IMPRIMER

    290px-Coeurstmartinliège.jpgNotre société est bouleversée et, face à ces bouleversements, nous sommes  amenés à prendre position, et il est à supposer que nous le fassions loyalement, en toute honnêteté. Le fait que ces changements nous éloignent de plus en plus de ce que, a posteriori,  nous qualifierions de « berges calmes » où nous nous sentions en sécurité pourrait nous conduire à « forcer » un peu nos positions. Ainsi pourrions-nous idéaliser à l’extrême des situations antérieures où cela ne se justifie pas ou rejeter des changements et des adaptations qui ne méritent pas tous d’être diabolisés.

    Lire la suite