Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le cardinal Sarah, ni traditionaliste, ni progressiste, mais intransigeant

IMPRIMER

«Je ne suis ni traditionaliste, ni progressiste. J’enseigne ce que les missionnaires m’ont enseigné. Je veux être fidèle, c’est tout.» Le cardinal Robert Sarah n’aime pas les étiquettes. Mais il admet celle d’intransigeant «parce que Dieu est exigeant, parce que l’amour est exigeant».

A lire sur cath.ch

Commentaires

  • Beaucoup de nos évêques devraient s inspirer de ces déclarations, les mots conservateurs et progressistes n existent pas en ce qui concerne l Eglise , elle est à l image du Christ ,immuable, il n’y a rien à ajouter ou à retirer

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel