Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 7

  • Le jardin carré du Vatican accessible aux visiteurs des musées

    IMPRIMER


    vatican_jardins_1_400_01.jpg(VIS) Le Jardin Carré du Vatican, créé au XVI siècle par Paul III Farnèse, est depuis aujourd'hui accessible aux visiteurs des Musées du Vatican. Réalisé par l'architecte Jacopo Meleghino (de Ferrare), il s'agit d'un classique jardin à l'italienne de 7.735 mètres carrés, conçu comme agrément du palais du Belvédère, où les Papes résidaient parfois. Divisé en quatre parterres bordés d'allées, doté de vases monumentaux et de bancs, cet espace vert offre une belle vue sur la coupole de St.Pierre et le bois couvrant une partie de la colline vaticane. Le Jardin Carré est longé au nord par la pinacothèque des musées.

  • Vendredi saint – Chemin de croix dans les rues de Liège

    IMPRIMER

    image001.jpgVendredi 29 mars, est cette année pour les chrétiens la date du vendredi saint. Ils font mémoire de la mort de Jésus sur la croix, deux jours avant de fêter sa résurrection à Pâques. Suite au succès de l'année dernière (plus de 1000 participants), la « Pastorale Urbaine », qui organise diverses animations pour les catholiques de Liège, organise pour la deuxième fois un chemin de croix dans les rues de la ville. Chapeauté par les doyens des deux rives de la ville (Rive-droite, doyen Jean-Pierre Pire et rive-gauche, doyen Eric de Beukelaer), il sera présidé par Mgr Aloys JOUSTEN, évêque de Liège.  

    Le chemin de croix partira à 18h de l’église Saint-Pholien pour arriver à 19h15 à la Cathédrale. Les marcheurs suivront symboliquement une grande croix et porteront des cierges. Cette année, ils avanceront au rythme lent des tambours et au son des crécelles. Des intentions seront présentées par des représentants de la société civile - représentant la vie folklorique, politico/médiatique, socio-économique, artistique et éducative. L’événement s’adresse à un large public. Chacun peut librement y participer: Liégeois ou non, jeune ou aîné, croyant ou peu, pratiquant ou pas. Le chemin de croix est une prière par les pieds. C’est un message d’amour universel qui s’adresse bien au-delà des habitués des églises. La Pastorale Urbaine remercie l’administration communale et les forces de police. Grâce à leur aimable collaboration, pareille démarche s’organise dans d’excellentes conditions.

    Ensuite : Les participants au chemin de croix seront invités à prolonger leur démarche en participant à l’office du vendredi saint présidé par l’évêque à 19h30 à la cathédrale. Comme le Vendredi Saint est le jour par excellence pour reconnaître notre imperfection humaine, au terme de l’office celles et ceux qui souhaitent pourront recevoir le sacrement du pardon (la confession).

    Concrètement : RDV à Saint-Pholien le vendredi 29 mars à partir de 17h30. Chemin de croix dans les rues de Liège entre 18h à 19h15. Pour ceux qui le souhaitent : office à la cathédrale de 19h30 à 20h45, suivi d’un temps libre pour les confessions jusque 21h15. 

    Contact : Pour la Pastorale Urbaine – Doyen Eric de Beukelaer, e.debeukelaer@catho.be GSM: +32(0)474.35.90.27

    Déroulement : Cinq haltes sont prévues avec une courte lecture de la passion, suivie d'une prière pour et par des acteurs de la société civile. 1. Eglise Saint-Pholien: intention pour les associations d'animation folklorique. 2. Perron: intention pour les décideurs publics et les journalistes. 3. Dalle de la place Saint-Lambert: intention pour les acteurs de la vie économique. 4. Opéra: intention pour les artistes. 5. Vierge de Delcourt: intention pour les jeunes et le monde scolaire

  • Mariage gay : le bras droit de Christiane Taubira opposée à l'adoption par des couples de même sexe

    IMPRIMER

    Nous lisons dans le Figaro :


    Christine Maugüe, bras droit de la ministre de la Justice, a soutenu lorsqu'elle était conseillère d'État le refus de donner un agrément en vue d'une adoption à un professeur homosexuel.

    Elle a hésité plusieurs jours. Christine Maugüe, conseillère d'État, vient d'accepter de prendre la succession de Christian Vigouroux, ex-directeur de cabinet de la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a quitté une maison en crise il y a près de 10 jours. Si Christine Maugüe n'a pas montré plus d'enthousiasme, ce n'est pas seulement en raison du désordre régnant dans une équipe secouée par des départs en cascade - le chef de cabinet de la ministre, le directeur des affaires civiles et du Sceau ainsi qu'une de ses adjointes, la conseillère en charge de la conférence sur la récidive ont également pris le large… Le statut de son époux, conseiller parlementaire de François Hollande qui envisage de se présenter aux élections municipales a dû aussi peser dans la réflexion de cette militante socialiste âgée d'une cinquantaine d'années.

    Mais une autre raison, une raison de fond, idéologique, apparaît à la lecture de la jurisprudence des Sages. Dans une décision qui, à l'époque, a fait grand bruit, Christine Maugüe a ardemment défendu, en 1996, la position du président du Conseil de Paris, qui avait refusé à un professeur agrégé homosexuel l'agrément en vue d'une adoption. Dans ce texte remarquablement argumenté, se plaçant essentiellement du point de vue de l'enfant, elle expliquait pourquoi, malgré les qualités unanimement reconnues à ce professeur, le conseil de Paris avait eu raison, selon elle, d'estimer que l'homme «n'offrait pas des garanties suffisantes en ce qui concerne les conditions d'accueil qu'il était susceptible d'offrir à un enfant» en raison de ses choix de vie.

     

    «Le droit de toute personne à avoir la vie sexuelle de son choix ne doit pas être confondu avec un hypothétique droit à l'enfant» écrivait-elle. Notant que la question de savoir si un enfant risque d'être psychiquement perturbé, s'il est privé d'un modèle d'altérité sexuelle, «est très difficile», elle appliquait alors une forme de principe de précaution, écrivant: «l'enfant adopté a d'autant plus besoin d'avoir un environnement familial stable et épanouissant qu'il a été privé de sa famille d'origine et a déjà un passé douloureux (…)»

     

  • Semaine Sainte : la fête de l'Annonciation reportée au 8 avril

    IMPRIMER

    Cette année, sauf erreur de notre part, la fête de l'Annonciation n'est pas célébrée ce lundi 25 mars en raison de la prioritré accordée à la Semaine Sainte. Elle est dès lors reportée au premier lundi après la semaine pascale, c'est-à-dire au 8 avril.

  • Peu de participants à la Marche pour la Vie à Bruxelles

    IMPRIMER

    Nous avions déploré les divisions qui ont affecté le comité d'organisation de la Marche pour la Vie et entraîné des mots d'ordre en sens opposé. Tout ce désordre qui s'est produit à quelques semaines de l'évènement, conjugué à de mauvaises conditions météréologiques et au choix que beaucoup d'amis ont fait d'être à Paris plutôt qu'à Bruxelles, explique ce résultat inférieur à celui qui avait été obtenu l'an dernier. Dommage. Il est vrai que l'immense succès du rassemblement contre le "Mariage pour Tous" à Paris éclipse cet épisode malheureux (mais Le Soir qui met "le flop" de la Marche pour la Vie en avant se croit jusqu'à présent dispensé d'informer ses lecteurs au sujet de cette manifestation colossale...) Au passage, on peut aussi souligner le très petit nombre des contre-manifestants réunis à Bruxelles pour défendre "le droit à l'avortement".photo (1).JPG

  • Paris, Manif pour Tous, des nouvelles d'amis belges

    IMPRIMER

    Nos amis présents à Paris confiment l'immense succès de la mobilisation contre la "mariage pour tous". L'un d'entre eux signale qu'il est sur l'Avenue Charles De Gaulle, celles de la Grande Armée et Foch étant déjà saturées. L'ambiance y est bon enfant, la détermination énorma. Un autre nous envoie cette photo qui parle d'elle-même :photo.JPG

    Le chiffre officiel d'un million quatre cents mille manifestants est annoncé par les organisateurs. Il semble que le gouvernement ait sous-estimé l'importance de cette manifestation au point que les forces de l'ordre risquent d'être débordées. Ce qui explique l'utilisation de gaz lacrymogènes qui aurait intoxiqué des enfants.

    Et alors, Monsieur Delattre, toujours persuadé qu'il s'agit, de la part d'une Eglise déliquescente, d'une tentative "pour retrouver une visibilité" ?

  • Rome : 250.000 fidèles à la messe des Rameaux; l'homélie du pape

    IMPRIMER

    SUIVRE LE CHRIST AVEC ENTHOUSIASME

    Cité du Vatican, 24 mars 2013 (VIS). Le Pape François a ouvert la Semaine Sainte par la traditionnelle procession des Rameaux, Place St.Pierre, encourageant les jeunes à convaincre le monde qu'il est bon de suivre le Christ, de ce que son message est un bienfait à annoncer jusqu'aux confins de la terre. Dans son homélie il a dégagé trois mots clef, la joie, la Croix, les jeunes. La messe, qui s'est déroulée en présence de 250.000 fidèles, était le second rendez-vous liturgique du nouveau Pape, pour un des moments majeurs de la vie de l'Eglise que représente le premier rite du Triduum pascal. Les oliviers séculaires ornant la place ont, comme depuis treize ans, été amenés des Pouilles. Les motifs floraux entourant l'autel symbolisaient les différents continents.

    La cérémonie s'est ouverte à 9 h 30' par la procession, à laquelle ont pris part cardinaux, évêques, prêtres et laïcs, portant des palmes offerts par les fleuristes de Ligurie. Le Pape suivait à bord d'un véhicule, qui lui a permis de parcourir la place. Parvenu au podium dressé au pied de l'obélisque central, le Saint-Père a encouragé l'assemblée au recueillement, signalant qu'en la circonstance drapeaux et bannières n'étaient pas bienvenus, pas plus que les exclamations adressées au Pape. Le Hosanna s'adresse au Christ, a-t-il souligné. Il était accompagné du Cardinal Vicaire de Rome et du Cardinal Président du Conseil pontifical pour les laïcs. Après les lectures liturgiques et le récit de la Passion, le Pape a demandé un moment de recueillement et de méditation.

    Au coeur de la messe, il a prononcé l'homélie dont le texte intégral est proposé ci-dessous.

    Le Pape François a tout particulièrement insisté sur la mission évangélisatrice des jeunes, rappelant que le dimanche des Rameaux est depuis Jean-Paul II aussi la Journée de la Jeunesse. Il a encouragé les jeunes catholiques à suivre avec enthousiasme le Christ, leur donnant rendez-vous au Brésil pour la JMJ de Rio.

    Lire la suite

  • La "Manif pour Tous" en direct

    IMPRIMER

    phpVL9bBXFoule1.jpgSuivre ici : http://live.lamanifpourtous.fr/

    ici : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/

    et encore ici : http://www.famillechretienne.fr/societe/politique/la-manif-pour-tous-en-direct-le-live-a-partir-de-13-h_t7_s37_d69081.html

    Voir : http://bcove.me/wcmeqhlqBGIBaZaCAAAFKZB.jpg

    Sur Famille Chrétienne (14h25) :

    Pour animer le podium, il y a Marc Bessou, l’animateur de télé - reporter d’images qu’on a connu dans « La Carte aux trésors », le jeu de piste familial de France 3. Il est venu pour aider, et parce qu’il est d’accord. « Cette simple participation technique me vaut des commentaires étonnants – a-t-il confié avant la manif : tous les amis qui travaillent à France Télévision et qui lui ont dit « T’es fou, c’est dangereux de faire ça ! ». « Tout ça pour une simple opinion ! » - s’est-il étonné, « choqué que les opposants soient traités d’arriérés médiévaux, alors qu’ils défendent des choses aussi simples et admises depuis si longtemps ». De fait, nombres d’artistes et de people ont manifesté en off leur soutien à la Manif pour Tous, mais ont décliné toute implication officielle pour ne pas nuire à leur carrière médiatique. 

  • A toi gloire, louange et honneur, ô Christ Roi, Rédempteur

    IMPRIMER

    Selon Wikipedia, la tradition rapporte que Théodulfe aurait chanté cet hymne le dimanche des Rameaux 821, alors que Louis le Pieux passait en procession sous la fenêtre de sa cellule. Il en a été si ému qu'il a ordonné sa libération et son retour au siège épiscopal d'Orléans, mais cela contredit le fait qu'aujourd'hui les historiens s'accordent pour déclarer que Théodulfe est bien mort en détention.

    L'hymne s'inspire de l'Évangile selon Matthieu XXI, 1-16, et du livre des Psaumes 117, 26.

    L'hymne a été traduit, et est utilisé dans des cérémonies anglicanes sous le titre All Glory, Laud and Honour, ainsi que dans les offices luthériens du dimanche des Rameaux, en différentes langues (en allemand : Ruhm, Preis und Ehre).

     

    Gloria, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redemptor:
    Cui puerile decus promsit Hosanna pium.
    À toi gloire louange et honneur, ô Christ Roi, Rédempteur ;
    À toi les enfants chantaient avec amour: Hosanna !
    R: Gloria...

    Israel es tu Rex, Davidis et inclyta proles:
    Nomine qui in Domini, Rex benedicte, venis.
    D'Israël tu es Roi, de David tu es noble fils,
    Et c'est toi, le Roi béni, qui viens au nom du Seigneur.
    R: Gloria...

    Cœtus in excelsis te laudat cælicus omnis,
    Et mortalis homo, cuncta creata simul.
    Tous ensemble te louent : tes armées au plus haut des cieux,
    Ici l'homme mortel et chacune des créatures.
    R: Gloria...

    Plebs Hebræa tibi cum palmis obvia venit :
    Cum prece, voto, hymnis, adsumus ecce tibi.
    Le peuple hébreux vers toi s'est avancé avec des palmes,
    Nous voici avec nos vœux, nos prières et nos chants.
    R: Gloria...

    Hi tibi passuro solvebant munia laudis:
    Nos tibi regnanti pangimus ecce melos.
    Quand tu allais souffrir, ils t'ont présenté leurs louanges ;
    Maintenant que tu règnes, nous chantons en ton honneur.
    R: Gloria...

    Hi placuere tibi, placeat devotio nostra:
    Rex bone, Rex clemens, cui bona cuncta placent.
    Leur louange te plut ; que notre amour te plaise aussi,
    Roi très bon, Roi clément, à qui plaît tout ce qui est bon.
    R: Gloria...

  • Messe des Rameaux à Rome : ne soyez jamais tristes

    IMPRIMER

    Sans titre.png

    Quelques perles de l'homélie du pape :

    Ne soyez jamais des hommes, des femmes tristes : un chrétien ne peut jamais l’'être !

    Avec le Christ, le coeur ne vieillit jamais !

  • Manif pour Tous : le très mauvais travail de la Libre

    IMPRIMER

    La Libre croit opportun, en ce jour de la Manif pour Tous, de nous gratifier d’un fort mauvais article de son correspondant à Paris, Bernard Delattre.

    Celui-ci s’en prend à la Manif pour Tous en choisissant, comme angle d’attaque, de dénoncer une mobilisation catholique en « trompe l’œil », comme si ce rassemblement était d’abord une manifestation confessionnelle quand on sait que ceux qui y participent viennent d’horizons extrêmement divers, et même de la gauche elle-même.

    Mais, peu importe aux yeux de ce journaliste; ce qui compte, c’est de démontrer que l’Eglise est moins unie qu’il n’y paraît. Il croit opportun de souligner que les catholiques qui défileront seront d’abord motivés par leurs convictions politiques, plus que par leur foi. Quelle approche idiote ! Et s’ils étaient simplement motivés par le souci de défendre le mariage, la famille et les droits de l’enfant ? Mais non, ce triste envoyé spécial reste prisonnier d’une grille de lecture en termes de « droite-gauche ». Ainsi oppose-t-il encore les catholiques de la base à leurs évêques dont les préoccupations seraient très éloignées des leurs. On peut alors se demander d’où proviennent les centaines de milliers de personnes dont effectivement de nombreux catholiques (qui ne sont pas tous évêques) qui manifestent à Paris.

    Mais ce journaliste se complaît dans la confusion. Ainsi souligne-t-il le taux croissant d’acceptation de l’homosexualité dans la société française comme si celui-ci entraînait ipso facto l’acceptation du mariage pour tous et de l’adoption d’enfants par des couples de même sexe. Ce qui l’amène à mettre en avant un vague collectif de catholiques militant pour le mariage gay, lequel a réuni… 6500 signatures !

    Mais ce journaliste « qui s’habille en pravda » enfonce le clou en pratiquant l’amalgame et en assimilant les initiateurs de "la manifestation pour tous" à une mouvance conservatrice (lefebvriste dans le pire des cas!), éloignée des priorités réelles des chrétiens de la base.

    Le reste de cet article polémique est consacré à un « démontage » de l’Eglise de France pour souligner combien celle-ci est en perte de vitesse et finalement ne représente plus grand-chose.

    Mais en fin de compte, si l'on en croit le sieur Delattre, si l'Eglise est si peu homogène et représente si peu de monde, elle devrait être incapable de réunir de telles foules. Comment alors expliquer cette lame de fond qui traverse la société française et aboutit à une mobilisation sans précédent dans l'hexagone depuis de très nombreuses années ? Peut-on mettre tout cela à l'actif de Civitas et d'autres groupes extrémistes si peu représentatifs ? Et encore faut-il tenir compte d'un black-out médiatique et d'une hostilité affichée de tous les "faiseurs d'opinion" comme le manifeste une fois de plus cet article pénible.