Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • De 60 à 100 millions de dollars pour le voyage d'Obama en Afrique

    IMPRIMER

    Lu ICI :

    Le coût de la tournée du président, que le "Washington Post" chiffre entre 60 et 100 millions de dollars, suscite la polémique.

    Sénégal, Tanzanie, Afrique du Sud... Barack Obama débute, ce mercredi 26 juin, une tournée en Afrique au coût pour le moins élevé. L'importante logistique déployée à l'occasion de ce voyage représenterait une dépense comprise entre 60 et 100 millions de dollars, selon un document confidentiel que s'est procuré le "Washington Post". Ce qui ne manque pas de susciter l'ire de certains dans le camp des républicains, qui pointent le contexte actuel de crise et de restrictions budgétaires.

  • Ne dites plus "il" ou "elle"; dites "hen"

    IMPRIMER

    Substituer un pronom "neutre" aux pronoms "il" ou "elle" qui nous enferment dans une stupide identité sexuelle, voilà la solution! C'est ce qui est préconisé en Suède, ce pays qui nous précède dans les allées d'un avenir prometteur.. A découvrir, dans Slate.fr :

    Hen: le nouveau pronom neutre qui fait polémique en Suède

    La Suède tente de se débarrasser de ses «il» et «elle» en les remplaçant par le pronom neutre «hen». À tort ou à raison?

    Pour la plupart des gens, la Suède est un paradis pour femmes libérées. On y trouve le taux d'emploi féminin le plus important au monde et environ 2/3 des diplômes sont obtenus par des femmes. Le congé parental y dure en moyenne 480 jours, dont 60 exclusivement réservés aux papas, ce qui fait que, pour certains, ce pays a ouvert la voie à un nouveau type de masculinité nourricière. En 2010, le Forum économique mondial avait désigné la Suède comme le pays le plus sexuellement égalitaire du monde.

    Mais pour de nombreux Suédois, l'égalité des sexes ne suffit pas. Beaucoup font pression pour que la nation nordique ne soit plus simplement sexuellement égalitaire, mais devienne sexuellement neutre.

    Selon cette idée, le gouvernement et la société ne devraient plus tolérer la moindre distinction entre les sexes. Plus spécifiquement, la société devrait prendre davantage en considération les individus pour qui l'identité ne relève ni du masculin ni du féminin, y compris en autorisant n'importe quel type de couple à se marier.

    Mais c'est là le côté le moins radical du projet. Pour de nombreux militants de la neutralité sexuelle, la société devrait viser à effacer totalement les stéréotypes et les rôles sexuels traditionnels, y compris aux niveaux les plus terre-à-terre.

    Lire la suite

    Lire aussi (J. Smits) : Interdire les toilettes à un garçon que ses parents croient fille? discrimination!

  • De quoi l'Eglise se mêle-t-elle ?

    IMPRIMER

    "De quoi se mêle l’Eglise ? L’Abbé Grosjean revient sur cette question souvent entendue, lors des récents débats de société. L’Eglise ne reste pas cantonnée à ses sacristies, mais veut servir le bien commun, le bien de tout homme et de tout l’homme. Voilà pourquoi elle peut et doit prendre sa place dans le débat public. Elle le fait non comme un lobby qui défendrait ses intérêts particuliers, mais comme un service, pour éclairer les consciences et les interpeller. Cette prise de parole libre, souvent à contre-courant des modes de pensée, des sondages, ou des discours officiels, est sans doute un des plus grands services que l’Eglise puisse rendre à la société."
    PADREBLOG - #QUESTION JUIN 2013 par Padreblog

  • Un rapport contient 114 témoignages sur la répression à l'encontre de la Manif pour Tous

    IMPRIMER

    Un  Rapport de l'European Centre for Law and Justice à l'ONU et à l'UE est actuellement remis aux organes compétents du Conseil de l’Europe et des Nations-Unies à Genève. Ce rapport public a été présenté au Conseil de l’Europe lors de l’audition sur la  « Manif pour Tous et la répression policière » organisée en marge de la session de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe. Cette audition a été organisée par le Parti Populaire Européen (Groupe politique PPE) et le European Centre for Law and Justice, en présence de M. Luca Volontè, président du Groupe PPE, de Mme Ludovine de la Rochère, Présidente de la Manif pour Tous, de Mme Béatrice Bourges, du Printemps Français, de Madeleine Bazin et Jean-Baptiste Achard, des Veilleurs.

    Ce rapport, dit Monsieur Gregor Puppinck, le directeur de l'ECLJ, contient plus d’une centaine de témoignages de personnes victimes d’abus policiers ayant eu lieu à l’encontre du mouvement social de défense de la famille et de contestation de la loi ouvrant le mariage et l’adoption d’enfants aux couples de même sexe. Pour la plupart, ces témoignages nous ont été communiqués par les avocats des victimes. Ils permettent de recouper, de corroborer et d’attester des faits qui, pour un pays tel que la France, sont graves et sans précédent depuis plusieurs décennies. Il viendra documenter les diverses procédures actuellement initiées auprès de ces instances par des victimes, des élus et des ONG.

    Pour découvrir le contenu de ce rapport et les témoignages : cliquer ICI

     

  • Personne n'est inutile dans l'Eglise

    IMPRIMER

    De François, lors de la dernière audience générale (mercredi 26) :

    ... L’Église n’est pas un enchevêtrement de choses et d’intérêts, mais elle est le temple de l’Esprit-Saint, le temple dans lequel Dieu agit, le temple dans lequel chacun de nous, par le don de l’Esprit-Saint, est une pierre vivante. Cela nous montre que personne n’est inutile dans l’Église, et s’il arrive que l’on dise à quelqu’un : « Rentre chez toi, tu es inutile », ce n’est pas vrai, parce que personne n’est inutile dans l’Église, nous sommes tous nécessaires pour construire ce temple ! Personne n’est secondaire. Personne n’est le plus important dans l’Église, nous sommes tous égaux aux yeux de Dieu. Vous pourriez dire : « Écoutez, sainteté, vous n’êtes pas notre égal ». Si, je suis comme chacun de vous, nous sommes tous égaux, nous sommes frères ! Personne n’est anonyme : nous formons et nous construisons tous l’Église. Mais cela nous invite aussi à réfléchir sur le fait que, s’il manque la pierre de notre vie chrétienne, il manque quelque chose à la beauté de l’Église. Certains diront : « Moi, je n’ai rien à voir avec l’Église », mais ainsi il manque la pierre d’une vie, dans ce beau temple. Personne ne peut s’en aller, nous devons tous apporter notre vie à l’Église, apporter notre cœur, notre amour, nos pensées, notre travail, tous ensemble. ...

  • François : c'est dans la paternité que l'homme s'accomplit

    IMPRIMER

    (Zenit.org) - « Pour devenir complets, matures », les hommes doivent « sentir la joie de la paternité », déclare le pape Français. Les « célibataires » aussi sont appelés à devenir « pères » car « la paternité c’est donner vie aux autres ».

    En ce sens, les prêtres sont appelés à « la paternité pastorale, la paternité spirituelle... à donner vie, devenir père ».

    Hier matin, 26 juin 2013, lors de la messe qu’il a célébrée en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le pape a évoqué le « désir de paternité », inscrit au plus profond de chaque homme. Radio Vatican rapporte des extraits de son homélie.

    Un père qui défend ses enfants

    « Quand un homme n’a pas ce désir, il [lui] manque quelque chose. Quelque chose ne va pas » : « pour être, pour devenir complets, pour être matures », les hommes doivent « sentir la joie de la paternité ».

    Les « célibataires » ne sont pas en reste : « La paternité c’est donner vie aux autres, donner vie, donner vie… Pour nous, ce sera la paternité pastorale, la paternité spirituelle: mais c’est donner vie, devenir père ».

    Lire la suite

  • Pakistan : la situation inconfortable des chrétiens du Punjab

    IMPRIMER

    (Fides) Lahore – Tension interreligieuse à Rahim Yar Khan, petite ville du Punjab. Un épisode de conflit entre des chrétiens et des musulmans a provoqué des protestations de masse de la part des chrétiens et pourrait déboucher sur un recours à la violence ouverte à l’encontre de ceux-ci, notamment parce que certains voudraient le transformer en cas de blasphème. Ainsi que le raconte à l’Agence Fides le Père Gulshan Barkat, OMI, missionnaire pakistanais, « la situation demeure tendue et incertaine » dans le quartier de Bheel Nagar de Rahim Yar Khan, dénommé par les chrétiens Nazareth Colony, où vivent 250 familles chrétiennes, 70 hindoues et 200 familles musulmanes.

    Le 21 juin dernier, Sam, un enfant catholique de 8 ans, a été accusé par un musulman d’avoir insulté sa fille. Or des membres de la famille du musulman en question font partie du groupe extrémiste Sipah-e-Sahaba, interdit par le gouvernement pour terrorisme.

    Lire la suite

  • BXL : à l'Institut Sophia : des cours de bioéthique ouverts à tous

    IMPRIMER

    logo.pngDes cours ouverts à tous !

    Le cours d’initiation aux  Questions de bioéthique  est ouvert à tous, et donc aussi aux adultes qui ne font pas l'année Sophia.

    Ce cours se donne en journée tous les lundis de 13h30 à 15h40 (congés scolaires exclus) à partir du 30 septembre 2013.

    Ils s’adressent à toute personne curieuse de comprendre et de communiquer sur toutes ces questions essentielles : Euthanasie des mineurs, Soins palliatifs - acharnement thérapeutique - Cellules souches - Avortement - Clonage thérapeutique -Thérapie génique - Clause de conscience, ...

    Ils sont assurés par Carine Brochier et se donnent dans les locaux de l’Institut d’Etudes Théologiques (IET), 24 Boulevard St Michel, 1040 Bruxelles. 

    La participation financière est de 120 euros (60 euros pour les moins de 30 ans) Coordonnées bancaires de l’asbl Sophia : Banque ING : 363-0055152-96 

    Infos : 0477 042 367 (Carine Brochier) - Inscriptions : institutsophia@yahoo.fr

  • Aujourd'hui sur Euthanasie Stop - 26/06/2013

    IMPRIMER

    Que cache la peur des mots qu'on ne dit plus?

    Publié par Oriane de Halloy (Infirmière)

    Lire « Que cache la peur des mots qu'on ne dit plus? »

    Subversion, Perversion, Inversion, ... ou Conversion

    Publié par Thierry LETHÉ (Médecin de famille)
    Lire « Subversion, Perversion, Inversion, ... ou Conversion »

    A propos de l'euthanasie des mineurs

    Publié par Christine de MONTPELLIER (Pédiatre)

    Lire « A propos de l'euthanasie des mineurs »

    Autres articles en Néerlandais : 

    Wat is nu het echte probleem?

    Publié par Dominiek SNEPPE (Lic. Godsdienstwetenschappen - Huismoeder)

    Lire « Wat is nu het echte probleem? »

    Euthanasie voor dementerenden ? Kritische bedenkingen

    Publié par K. SOMERS (Bezorgd familielid)

    Lire « Euthanasie voor dementerenden ? Kritische bedenkingen »

  • Mise en place d'une commission pontificale pour l'I.O.R.

    IMPRIMER

    Le chirographe du Pape François instituant une Commission pontificale pour l'Institut pour les oeuvres de religion a été rendu public (VIS) :

    Par chirographe du 1 mars 1990 Jean-Paul II accordait personnalité juridique au IOR, auquel étaient conservés nom et finalité. Dans le sillage de la volonté exprimée par Benoît XVI d'aligner sur les principes évangéliques les activités éco-financières, et afin d'adapter la structure et l'activité de cet organisme aux exigences du temps, ayant consulté nombre de Cardinaux, d'Evêques et autres collaborateurs étant donné qu'il y a nécessité de modifier les diverses institutions de support au Saint-Siège, J'ai décidé la constitution d'une Commission pour le IOR chargée de rassembler des informations sur le statut juridique et les diverses activités de l'institut en vue de procéder là où se sera nécessaire à sa mise en adéquation avec la mission universelle du siège apostolique. Cette commission pontificale agira en vertu du présent chirographe et de mes propres sollicitations.

    La Commission comporte un minimum de cinq membres dont un Président, représentant légal, un Coordinateur doté des pouvoirs ordinaires de délégué et agissant au nom et pour la Commission dans la réception de documents et d'informations, et un Secrétaire, assistant les membres et conservant leurs actes.

    La Commission dispose de pouvoirs et de facultés correspondant à ses fonctions institutionnelles propres, dans les limites fixées par le présent chirographe et de l'ordonnancement juridique. Elle recueille les documents et les informations nécessaires à son activité institutionnelle. Le secret administratif comme d'autres éventuelles restrictions prévues par le droit ne peuvent entraver ou limiter l'accès de la Commission aux diverses sources, sauf si cela viole l'autonomie et l'indépendance des autorités en charge du contrôle et de la réglementation de l'IOR qui restent en vigueur.

    La Commission dispose du personnel et des moyens nécessaires à sa mission. Elle peut éventuellement faire appel à des collaborations extérieures.

    Le l'IOR continue à fonctionner selon les normes du chrirographe de 1990, sauf disposition différente de ma part.

    La Commission se prévaut de la collaboration des différents départements du IOR, et de son personnel dans son intégralité. Les supérieurs, membres et officials des dicastères de la Curie Romaine, des institutions dépendantes du Saint-Siège et l'Etat de la Cité du Vatican sont également tenus de collaborer. De manière informelle ou sur requête, la Commission sollicite la collaboration d'autres sujets.

    La Commission m'informe constamment de son activité et de l'avancement de ses travaux.

    Parallèlement la Secrétairerie d'Etat a publié les noms des membres de la Commission et précisé qu'elle entre en fonction les jours prochains:

    Président, le Cardinal Raffaele Farina.

    Coordinateur, Mgr.Juan Ignacio Arrieta Ochoa de Chinchetru.

    Secrétaire, Mgr.Peter Bryan Wells.

    Membre, le Cardinal Jean-Louis Tauran.

    Membre, Mme Mary Ann Glendon.

  • Le Colloque « Sacra Liturgia 2013 » s’est ouvert à l’Université de l’Opus Dei à Rome

    IMPRIMER

    MgrRey-ordinationsEloi-sortie-logo-7f397.jpgMgr Dominique Rey, évêque de Fréjus et Toulon, a inauguré hier ces assises en déclarant(extraits):

    " C’est une grande joie pour moi de vous accueillir dans cette université pontificale de la Sainte-Croix pour Sacra Liturgia 2013. Plus de 35 pays sont ici représentés. Bienvenue à tous ! (…)

    Il y a cinquante ans, en juin 1963, la première session du concile Vatican II se terminait. Au bienheureux Jean XXIII venait de succéder le vénérable Paul VI, qui a poursuivi les travaux du Concile. C’est Paul VI qui promulgua sa constitution sur la sainte liturgie « Sacrosanctum Concilium », le 4 décembre 1963, à la fin de la deuxième session du concile.

    Cinquante ans plus tard, nous devons relire « Sacrosanctum Concilium ». La réforme liturgique qui a suivi la promulgation de la constitution nous a beaucoup enrichis, en particulier dans sa promotion de la participation à la liturgie. Mais elle a aussi provoqué des controverses, tant par ses réformes officielles, que par sa traduction dans les langues vernaculaires, ou bien par ses mises en œuvre locales disparates.

    Nous devons reconnaître, comme l’a fait le Bienheureux Jean-Paul II, qu’il y eut à la fois des « lumières » et des « ombres » dans la vie liturgique de l’Eglise au cours des 50 dernières années (cf. Ecclesia de Eucharistia, n. 10). Nous devons nous réjouir des progrès légitimes qui ont été accomplis. Nous devons aussi tenir compte des leçons que nous enseignent les erreurs commises durant ces cinquante dernières années. C’est pourquoi nous devons reconsidérer la constitution liturgique et redécouvrir sa véritable signification. Peut-être devons-nous, à travers ce que le Cardinal Ratzinger a appelé une « réforme de la réforme », corriger certaines pratiques ou récupérer certains éléments que nous avons perdus. Peut-être que certains aspects nécessiteraient d’être travaillées selon la dynamique d’enrichissement mutuel que suggérait Benoît XVI.

    Par-dessus tout, nous devons promouvoir un authentique renouveau liturgique dans toute sa richesse et sa diversité catholiques. Nous devons promouvoir la liturgie telle que l’Eglise nous la donne, ce que les Pères et les Papes du Concile Vatican II ont désiré.

    Ce travail liturgique ne peut pas être laissé de côté comme s’il s’agissait d’une préoccupation marginale. La liturgie n’est pas une question périphérique pour l’Eglise. Comme le cardinal Ratzinger l’écrivait en 1997 : « la vraie célébration de la sainte Liturgie est le centre de tout renouvellement de l’Eglise. » Et comme « Sacrosanctum Concilium » nous l’enseigne, la sainte Liturgie est le « Culmen et fons », « la source et le sommet » de la vie et la mission de toute l’Eglise (cf. n. 10).

    Lire la suite

  • France : les ordinations sacerdotales 2013, toujours le marasme…

    IMPRIMER

    92 prêtres diocésains sont ou seront ordonnés cette année en France, dont 12 proviennent de communautés (Missions Etrangères : 5; Communauté de l’Emmanuel : 2; Chemin Néocatéchuménal : 5) ce qui ramène à 80 prêtres issus des séminaires Français (dont 6 pour Paris). 

    C’est moins bon que les deux dernières années mais mieux qu’en 2009-2010 :

    1966: 566 
    1975: 170 
    1977: 99 
    1996: 128 
    2000: 142 
    2005: 98 
    2006: 94 
    2007: 101 
    2008: 98 
    2009: 90 
    2010: 88 
    2011: 111 
    2012: 97

    Les congrégations religieuses ordonneront 38 prêtres (7 dominicains, 6 frères de la Congrégation Saint-Jean, 5 jésuites, 4 membres de la Communauté Saint-Martin)….. soit un total de 130 prêtres ordonnés cette année en France.

    Chez les traditionalistes :

    • L’ICRSP ordonnera 5 prêtres français cette année.
    • La FSSP ordonnera 3 français
    • La FSSPX ordonne 4 français cette année.

     86 séminaristes diocésains – qui deviendront prêtres l’an prochain – seront également ordonnés diacres en vue de la prêtrise.

    Source : 130 nouveaux prêtres français cette année .Et quid en Belgique, à part les cinq prêtres ordonnés à Bruxelles le 23 juin et les trois autres prévus pour le 30 juin à Namur ? JPS